Johnny Depp vs. Amber Heard : le procès qui fascine Hollywood

Procès Johnny Depp contre Amber Heard : en larmes, la sœur de l'acteur prend sa défense

Jérôme Vermelin
Publié le 13 avril 2022 à 17h50, mis à jour le 20 avril 2022 à 14h03
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Johnny Depp poursuit en diffamation son ex-épouse, Amber Heard, qui l’a accusé de violences conjugales.
La sœur et manageuse de l'acteur, Christi Dembrowski, a témoigné ce mardi devant un tribunal de Virginie.
Elle a dressé le portrait d’un homme allergique à la violence, lui-même battu lorsqu’il était enfant.

Dans la galaxie Johnny Depp, c’est un personnage omniprésent mais peu connu du grand public. Au deuxième jour du procès en diffamation que l’acteur intente à Amber Heard, la justice a donné la parole, mardi 12 avril, à l’une de ses sœurs, Christi Dembrowski, qui est aussi sa manageuse personnelle depuis de nombreuses années. Pour elle, il est rigoureusement impossible que la star de Pirates des Caraïbes ait levé la main sur son ex-épouse, comme cette dernière le laisse entendre, sans le nommer, dans une tribune parue en 2018 dans le Washington Post.

Devant le tribunal de Fairfax, en Virginie, cette femme de 61 ans a expliqué avoir grandi dans un foyer où la violence était quotidienne : Betty Sue Palmer, leur mère, les battaient régulièrement, elle, Johnny, leur frère Daniel et leur sœur Debbie, mais aussi leur père, dont elle a divorcé en 1978. Enfant, Johnny ne ripostait jamais, a-t-elle expliqué. Bien qu’il soit le cadet, c’est lui qui "tentait toujours de maintenir la paix."

Une promesse liée à l'enfance

"En vieillissant, nous nous sommes fait la promesse que lorsque nous aurions chacun notre propre foyer, nous ne répéterions jamais chez nous ce que nous avions connu durant notre enfance", a raconté Christi Dembrowski, précisant avoir quitté le domicile de ses parents à l’âge de 17 ans pour se marier. Plus tard, elle et Johnny renoueront avec leur mère et financeront ses soins médicaux lorsqu’elle souffrira de problèmes neurologiques. "On a considéré que c’était notre rôle de prendre soin de sa santé."

Très émue à la barre, s’essuyant régulièrement les yeux avec un mouchoir, la sœur de Johnny Depp a également évoqué la vie de famille de Johnny Depp avec Vanessa Paradis et leurs enfants, Lily-Rose et Jack. "Toute sa vie tournait autour des enfants à l’époque. Lorsqu’il était avec eux, on pouvait voir l’attention qu’il leur portait, il jouait constamment avec eux, il les écoutait, il riait avec eux, ils lisaient. Lorsqu’il y avait une fête, il était toujours là".

Lorsqu’ils ont emménagé ensemble, son attitude a changé. Il m’a semblé plus triste

La soeur de Johnny Depp

Christi Dembrowski a ensuite abordé la relation de son frère avec Amber Heard, rencontrée en 2011 sur le tournage de Rhum Express, en 2011. Ils s’afficheront publiquement l’année suivante, une fois l'acteur séparé de Vanessa Paradis. "Lorsqu’ils ont emménagé ensemble, son attitude a changé. Il m’a semblé plus triste", a-t-elle avancé, révélant que le couple se disputait souvent. D’où l’idée de réserver une chambre supplémentaire dans les hôtels où ils séjournaient, durant un tournage ou une promo.

"Lorsque nous étions enfants, que le ton commençait à monter et que les coups commençaient à pleuvoir, notre première réaction était de nous enfuir et de nous cacher", a-t-elle avoué. "Reconnaissant une situation qui me semblait répéter ce que nous avions vécu durant l’enfance, je voulais m’assurer que Johnny ait toujours un lieu où il pouvait se réfugier."

Johnny Depp traité de "vieux bonhomme gros" ?

Selon elle, Amber Heard avait rapidement pris l’habitude de se moquer de son compagnon plus âgé, le qualifiant de "vieux bonhomme gros" ("old fat man" – ndlr). Au tribunal, elle a ainsi raconté que lorsque Dior avait contacté son frère pour une campagne publicitaire – sans doute le parfum Sauvage dont il est toujours l’égérie – la jeune femme avait réagi "avec dédain et avec dégoût".

L’éclairage de Christi Dembrowski contredit bien évidemment le portrait dressé par Elaine Bredehoft, l’une des avocates de l’actrice. Selon elle, "le Johnny que l'on voit dans les films, charismatique, charmant, généreux" cédait la place à "un monstre qui apparaissait quand il buvait ou prenait de la drogue", un "démon" qui "agressait verbalement, psychologiquement, physiquement et sexuellement" son épouse d'alors.

Lire aussi

Après avoir perdu un premier procès en diffamation en 2020 contre le tabloïd anglais The Sun, qui l’avait décrit comme un "cogneur de femmes", Johnny Depp joue gros avec cette nouvelle procédure judiciaire où, cette fois, il s’attaque directement à son ex. Lors des prochaines semaines, plusieurs personnalités seront amenées à témoigner pour les deux camps. L’homme d’affaires Elon Musk, l’acteur James Franco et l’actrice Ellen Barkin pour Amber Heard, le comédien Paul Bettany pour le héros de Edward aux mains d'argents.

De son issue pourrait dépendre la suite de la carrière hollywoodienne de l’un des plus grands champions du box-office des années 2000. Après avoir été évincé du troisième volet de la saga Les Animaux Fantastiques après le procès en Angleterre, Johnny Depp n’a plus tourné aux États-Unis. Aux dernières nouvelles, il avait retrouvé du travail en France, puisque Maïwenn l’a engagé pour tenir le rôle principal de son prochain film, consacré à Louis XV et dont le tournage doit débuter cet été.


Jérôme Vermelin

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info