Vu de Twitter : mais pourquoi les Twittos sont-ils si méchants devant "L’amour est dans le pré" ?

Jennifer Lesieur
Publié le 19 juillet 2016 à 8h49
Vu de Twitter : mais pourquoi les Twittos sont-ils si méchants devant "L’amour est dans le pré" ?

REVUE DE TWEETS – Lundi 18 juillet, M6 diffusait les troisième et quatrième épisodes de "L’amour est dans le pré". Les choses sérieuses commencent avec les premières rencontres entre les agriculteurs et leurs prétendantes. Toujours peau de vache, les Twittos n’ont fait qu’une bouchée de certaines d’entre elles.

Dans un restaurant parisien, quatre agriculteurs rencontrent pour la première fois les auteurs des lettres, parfois des déclarations, qui les ont le plus touchés. Monique, 55 ans, hélicicultrice venue des Alpes-Maritimes, se prête au jeu du speed-dating avec sept entrevues minutieusement préparées. Bruno, 47 ans, viticulteur dans le Bas-Rhin, appréhende ce moment crucial : ses deux coups de coeur vont-ils se confirmer ? Bernard le Picard, 49 ans, éleveur de vaches laitières dans l'Aisne, est prêt à affronter trois prétendantes motivées. Quant à Julien, 33 ans, éleveur en Meurthe-et-Moselle, il a convié pas moins de cinq femmes très différentes, toutes tombées sous son charme.

Les pauvrettes sont passées à la moulinette

Du côté des Twittos, des coups de foudre bien différents ont eu lieu. Si pour le moment la plupart des agriculteurs ont la faveur des téléspectateurs, il n’en est pas de même pour les candidates à une célébrité express. Rires forcés, coupes de cheveux improbables, couteaux dissimulés dans le dos et prêts à sortir à la moindre tentative de rivalité… Les pauvrettes ont fait la joie des Twittos et de leurs dents aiguisées. C’est tellement bon d’être méchant, parfois.

A LIRE AUSSI
>>  "L’amour est dans le pré", épisodes 3 et 4 : "Tu peux te dévêtir si tu veux... Déjà ?"
>>  "L'amour est dans le pré" 2016 épisodes 1 et 2 : "T'as quand même Internet ?"  


Jennifer Lesieur

Tout
TF1 Info