Vu de Twitter : voyeuriste ou réaliste, "La rue des allocs" a fortement divisé les Twittos

Jennifer Lesieur
Publié le 18 août 2016 à 8h56
Vu de Twitter : voyeuriste ou réaliste, "La rue des allocs" a fortement divisé les Twittos

REVUE DE TWEETS – Mercredi 17 août, M6 proposait les deux premiers épisodes de "La rue des allocs", l’un de ces docus-réalité qui font polémique avant leur diffusion et font froncer le nez du CSA. Cette "immersion dans le quotidien des pauvres" à Amiens vise à montrer la précarité dans sa réalité crue. Pour les Twittos, c’est soit voyeuriste et misérabiliste, soit honnête et salutaire.

Durant plus de six mois, les caméras de M6 ont vécu au rythme des habitants de Saint-Leu, quartier d'Amiens, au pied de la cathédrale, et traversé par les canaux de la Somme. Les façades colorées des maisons, qui sont en réalité des logements sociaux, ne laissent pas supposer qu'ici, la misère règne. La rue des allocs propose de suivre ces familles en situation de précarité, entre misère et système D.

Cachez cette misère que certains ne sauraient voir

Réaliser un docu-réalité sur un sujet aussi sensible que la pauvreté ne pouvait pas éviter les clichés. Du moins, c’est ce qu’ont pensé certains Twittos, heurtés par l’émission, qu’ils soient résidents d’Amiens ou non. Pour d’autres, ces clichés (alcoolisme, défaitisme) n’en sont pas, mais la réalité brute d’une grande partie de la population française. En tout cas, les Twittos qui regorgent de bons mots d'habitude n'ont pas eu le coeur à plaisanter. 

A LIRE AUSSI >>  "La rue des allocs" : le docu-réalité de M6 choque avant même sa diffusion


Jennifer Lesieur

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info