Après deux années de pertes massives, Air France-KLM revient dans le vert.
En 2022, le groupe a dégagé 728 millions d'euros de bénéfice net.
Il prévoit d'être libéré des contraintes liées aux aides pendant la crise sanitaire dès le mois d'avril.

Air France-KLM a retrouvé des ailes. Selon des résultats publiés ce vendredi, le groupe aérien est largement revenu dans le vert en 2022 après deux années de pertes abyssales liées à la crise du Covid-19. L'entreprise franco-néerlandaise a dégagé 728 millions d'euros de bénéfice net l'année dernière, plus du double des 290 millions d'euros de 2019, avant que la pandémie ne plonge le transport aérien dans la pire crise de son histoire. En 2020, le groupe avait perdu 7,1 milliards d'euros, et encore 3,3 milliards en 2021.

Le nombre de passagers pas revenu au niveau d'avant-crise

Outre ce retour aux bénéfices, Air France-KLM a atteint un niveau de chiffre d'affaires proche de celui de 2019, à 26,4 milliards d'euros, contre 27,2 trois ans plus tôt, a-t-il souligné dans un communiqué. Et ce, alors que le groupe n'a transporté que 83 millions de personnes l'année dernière, soit 21 millions de moins qu'en 2019. Et n'a déployé en 2022 que 85% de ses capacités de sièges d'avant-crise.

"Nous terminons l'année sur un résultat net positif, après avoir tourné la page du Covid, et envisageons l'avenir avec confiance", a affirmé le directeur général d'Air France-KLM, Benjamin Smith, cité dans le communiqué. L'entreprise a l'intention d'être libérée d'ici à avril de toutes les obligations liées aux aides apportées en 2020 et 2021 par les États d'origine de ses deux principales compagnies, pour lui permettre de survivre à la pandémie. Cela passera notamment par le remboursement de la dernière tranche de 2,5 milliards d'euros des prêts garantis par l'État français.


I.N avec AFP

Tout
TF1 Info