La folie du bitcoin

Bitcoin : 3 questions pour comprendre la dégringolade de la cryptomonnaie

Publié le 19 mai 2021 à 18h05
JT Perso

Source : La Matinale LCI

DÉCOTE - Plusieurs agences bancaires chinoises ont déclaré mercredi que les monnaies numériques n'étaient "pas de vraies devises", entraînant une impressionnante chute de la valeur du bitcoin. Pour quelles conséquences ?

Quelques jours seulement après les déclarations fracassantes d'Elon Musk sur le bitcoin - qu'il juge néfaste pour l'environnement -, la plus célèbre des cryptomonnaies a plongé temporairement, mercredi 19 mai, de 30%, se retrouvant très proche de la barre symbolique des 30.000 dollars. En cause, les déclarations de plusieurs fédérations bancaires chinoises de référence, le même jour, qui ont estimé que les monnaies numériques n'étaient "pas de vraies devises", mettant en garde contre la "spéculation"

Cette baisse du cours constitue une première en plus de trois mois, alors que, depuis le début de la semaine, il a également fondu de 30%.

Pourquoi cette chute sur les marchés ?

Pour Alexandre Stachtchenko, cofondateur et président de la start-up Blockchain partner, et directeur blockchain et cryptomonnaies chez KPMG France, la dégringolade observée ce mercredi est "liée à du trading, à de la psychologie de marché". "Habituellement, dans le bitcoin, ce qui dicte principalement la volatilité de cours, c'est la structuration des marchés : si on descend en dessous d'un certain seuil, les gens ont davantage envie de vendre. Et une baisse devient alors une grosse baisse".

Quelles conséquences sur l'économie réelle ?

Si la brutale baisse du cours du bitcoin et d'autres monnaies numériques "a un impact immédiat dans l'économie réelle pour les gens qui avaient investi", notamment ceux qui l'avaient fait récemment, "les conséquences dans l'économie réelle sont difficiles à mesurer, parce que la plupart des actifs financiers - et les cryptomonnaies n'échappent pas à la règle en ce moment - sont surtout alimentés par la bulle monétaire", poursuit le spécialiste. 

Lire aussi

Et de préciser : "Il y a beaucoup d'argent qui circule sur les marchés en ce moment. (...) La masse monétaire en dollars a grimpé de 50% en un an". Un montant "ridicule" pour le spécialiste, "puisque le PIB créé durant la même période n'est pas aussi élevé, surtout dans un monde confiné". D'où la notion de "bulle monétaire".

Pour autant, Alexandre Stachtchenko rappelle que "le bitcoin est aujourd'hui une goutte d'eau dans l'océan financier. Ce n'est rien par rapport au marché monétaire traditionnel"

À quelles conséquences peut-on s'attendre pour le bitcoin et les cryptomonnaies ?

"Le bitcoin est quelque chose qui se considère à long terme, la tendance n'est pas remise en cause", explique aussi l'expert en cryptomonnaies, pour qui "les fondamentaux n'ont pas changé : il y a toujours davantage d'utilisateurs, la sécurité des protocoles augmente tous les jours, il y a de plus en plus d'applications qui se créent, qui permettent de faire des choses qu'on ne faisait pas il y a encore quelque temps." Il y a, en outre, "de plus en plus d'entreprises qui se créent autour de ça, et de plus en plus d'entreprises traditionnelles qui s'y convertissent"

Dès lors, la baisse du cours observée mercredi reste un phénomène de "court terme", selon le président de Blockchain partner.

L'économie vous intéresse ? Alors, découvrez le podcast de l'émission "Lenglet Déchiffre"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée :

Sur APPLE PODCAST 

Sur DEEZER

Sur SPOTIFY

Lenglet déchiffre donne la parole aux grands patrons, économistes ou intellectuels. Ils livrent leur vision de l’actu éco et répondent aux questions économiques du moment.


Maxime MAGNIER

Tout
TF1 Info