L'info passée au crible

La France a-t-elle été "championne d'Europe de distribution des dividendes" en pleine pandémie ?

Felicia Sideris
Publié le 23 janvier 2022 à 17h24
JT Perso

Source : Le Grand Jury

RICHESSES - Fabien Roussel a regretté ce dimanche sur LCI que la France ait été "championne d'Europe de distribution des dividendes" en pleine pandémie. Un chiffre qui s'appuie sur les versements aux actionnaires des 1200 plus grandes entreprises mondiales.

Pour le candidat communiste "l'argent est le cœur du sujet". Invité du Grand Jury LCI/RTL/Le Figaro ce dimanche 23 janvier, Fabien Roussel a été interrogé sur le financement de son programme. Ce à quoi le député du Nord a répondu que "l'argent est là, mais il va aux mauvais endroits". Preuve selon lui, le pays a été le premier pays européen en matière de distribution des dividendes, même pendant l'épidémie de Covid-19. Qu'en est-il réellement ? 

L'ancien champion d'Europe

Avant l'épidémie déjà, la France faisait partie des champions d'Europe. C'est ce que nous rappelle la dernière étude annuelle de Janus Henderson Investors réalisée avant l'arrivée du Covid-19, sur les 1200 plus grandes entreprises au monde. Dans ces travaux, qui portent sur la redistribution de 90% des dividendes versés dans le monde, cet important fonds d'investissement soulignait que la France était "le plus important payeur" de dividendes "en Europe", avec 51 milliards de dollars américains payés. Un "nouveau record historique" à cette époque. Pour donner un ordre d'idée, les entreprises allemandes cotées en bourse avaient alors distribué 38,5 milliards de dollars quand les entreprises suisses en avaient reversé 23,9 milliards.

Des sommes qui ont fondu avec la pandémie de Covid-19. D'une part à cause de l'arrêt de l'activité, de l'autre à cause de l'interdiction émise par la Banque centrale européenne aux banques de verser des dividendes afin d'amortir la crise économique. Dès août 2020, Janus Henderson avait prédit que "d'un point de vue national", l'impact de l'épidémie allait être le plus important en France, pays le plus gros payeur d'Europe, qui a connu un confinement prolongé. Résultat : d'après les résultats de février 2021 portant sur l'année précédence, les versements de dividendes a chuté partout en Europe... Et surtout en France. Les entreprises ont alors baissé de 43,9% les versements aux actionnaires. Ce qui représente l'une des dix dépréciations les plus fortes du continent. En tout, les actionnaires français ont reçu 35,8 milliards de dollars en 2020, contre 37,3 milliards en Allemagne et 41,9 milliards pour la Suisse. 

La France n'a donc pas été "championne d'Europe de distribution des dividendes" en pleine pandémie, contrairement à ce qu'a affirmé Fabien Roussel. Il est cependant vrai qu'une fois le retour à l'activité économique normale, l'Hexagone a retrouvé sa dynamique d'avant-épidémie. "La France et la Suède ont enregistré la plus forte reprise" du versement des dividendes en 2021, d'après Janus Henderson Investors. 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI. 


Felicia Sideris

Tout
TF1 Info