Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Covid-19 : l'État renforce les aides pour les hôtels, cafés et restaurants

LC. avec AFP
Publié le 18 janvier 2022 à 20h57
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

SOUTIEN - Ce mardi, le Premier ministre a annoncé un soutien renforcé pendant deux mois pour les entreprises de moins de 250 salariés de certains secteurs affectés par les restrictions liées à la crise sanitaire. Il s'agit de l'hôtellerie, la restauration, des traiteurs, de l'événementiel et des agences de voyages.

Fragilisés par la cinquième vague de Covid-19, certaines entreprises attendaient un nouveau coup de pouce du gouvernement. Ce mardi, le Premier ministre a annoncé un soutien renforcé pendant deux mois pour les entreprises de moins de 250 salariés ayant accumulé une perte de chiffre d'affaires en raison du Covid-19. Parmi les concernés, l'hôtellerie, la restauration, les traiteurs, l'événementiel et les agences de voyages.

Lundi, les principales organisations des différents secteurs avaient déjà pu rencontrer le ministre de l'Économie Bruno Le Maire et le ministre délégué aux PME et au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne. Au sortir de la réunion, tous deux s'étaient montré enclins à accorder de nouvelles aides.

"Une aide exceptionnelle"

Dans le détail, "en décembre et janvier", les entreprises de moins de 250 salariés perdant au moins 30% de leur chiffre d'affaires en raison des restrictions prises pour freiner le virus auront droit à une "aide exceptionnelle au paiement des cotisations salariales", d'un montant égal à 20% de leur masse salariale, a déclaré Jean Castex, lors d'un déplacement dans une brasserie parisienne. 

Actuellement, les établissements sous le coup de restrictions sanitaires peuvent bénéficier d'une prise en charge si leur chiffre d'affaires a diminué de 50% uniquement. Pour le chef du gouvernement, la réévaluation de ce seuil était nécessaire.

Les entreprises "continuent d'être très fortement impactées par la crise sanitaire", justifie-t-il, au côté de la ministre du Travail Elisabeth Borne et de Jean-Baptiste Lemoyne, au terme d'une nouvelle rencontre avec les représentants des organisations patronales du secteur HCR (hôtels, cafés, restaurants). 

Pour les entreprises, de moins de 250 salariés, impactées à plus de 65% de leur chiffre d'affaires par cette douloureuse période, le coup de pouce sera plus conséquent. Elles recevront, pour décembre et janvier, cette même aide au paiement des cotisations salariales de 20%, mais elles "seront également exonérées de charges patronales", a annoncé le Premier ministre.

À l'heure actuelle, toutes les entreprises perdant 65% de leur chiffre d'affaires en raison des restrictions sanitaires ont accès au remboursement de l'activité partielle à 100% sans reste à charge, a-t-il rappelé. Celles du tourisme qui perdent au moins 50% de leur chiffre d'affaires voient l'intégralité de leurs coûts fixes pris en charge.

Pour l'heure, le nombre d'entreprises concernées ou le coût de ces nouvelles mesures, qui "restera modéré au regard de celles engagées par le passé", n'est pas encore évalué, ont indiqué les services de Matignon. 


LC. avec AFP

Tout
TF1 Info