Après dix jours de grève, TotalEnergies a proposé, dimanche, d'avancer à octobre ses négociations annuelles sur les salaires.
La compagnie en a profité pour détailler les revenus de ses salariés.
La rémunération mensuelle moyenne d’un opérateur de raffinerie s'élève ainsi à 4300 euros par mois, hors intéressement.

Avant un éventuel retour à la table des discussions, TotalEnergies dévoile ses arguments. Après une dizaine de jours de grève qui ont provoqué des tensions dans l'approvisionnement des stations-services, le groupe a proposé d'avancer à octobre les négociations annuelles sur les salaires. Des salaires que l'entreprise a détaillés, dimanche 9 octobre.

Le groupe, qui est prêt à discuter à la condition que les grèves dans plusieurs raffineries et dépôts de carburants prennent fin, a en effet diffusé un communiqué dans lequel il explique les revenus des grévistes. "À la suite d’un accord signé en janvier 2022, les salariés français du Socle Social Commun de TotalEnergies ont bénéficié de mesures salariales représentant une augmentation moyenne de +3,5 % en 2022, en considération de l’année 2021", explique l'entreprise. Elle ajoute que "ces mêmes salariés ont bénéficié en 2022 d’un Intéressement-Participation moyen aux résultats de l’entreprise de 9108 euros, avec un montant minimum de 7250 euros."

"5000 euros par mois"

"Ainsi, la rémunération mensuelle moyenne d’un opérateur de raffinerie de TotalEnergies en France en 2022 est de 5000 euros par mois, Intéressement-Participation compris (4300 euros par mois hors intéressement)", précise le communiqué. L'entreprise ajoute que, "pour aider les salariés à faire face à l’inflation", elle a versé "un avoir de 150 euros en mars 2022 pour les salariés français abonnés au gaz et à l'électricité chez TotalEnergies" et "une prime Énergie de 200 euros net en juillet 2022 pour tous les salariés."

Depuis le début du mouvement, il y a une dizaine de jours, la CGT réclame 10% d'augmentation sur les salaires - 7% pour l'inflation, 3% pour le partage de la richesse - le géant de l'énergie ayant engrangé 10,6 milliards de dollars de bénéfice au premier semestre 2022.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info