Cryptomonnaies : le fondateur de la société FTX perd 94% de sa fortune en quelques heures

par Julien MOREAU Julien Moreau
Publié le 12 novembre 2022 à 17h26

Source : Sujet TF1 Info

FTX, l'une des plus importantes plateformes d'échanges de cryptomonnaies, a annoncé son dépôt de bilan.
Son fondateur, Sam Bankman-Fried, a perdu la quasi-totalité de sa fortune.

La société américaine FTX, une des plus importantes plateformes d'échanges de cryptomonnaies, a annoncé, ce vendredi 11 novembre, son dépôt de bilan et la démission de son patron et fondateur, Sam Bankman-Fried, âgé de 30 ans. Ce dernier était considéré comme à l'origine de l'un des plus influents succès de l'univers de la cryptomonnaie. Il s'était fait connaître par le grand public en 2020, lorsqu'il avait effectué un don de 5,2 millions de dollars au candidat démocrate Joe Biden. Au printemps dernier, sa fortune a culminé à 26,5 milliards de dollars.

La société, dans la tourmente depuis une semaine, s'est mise volontairement sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, dernier épisode de la déroute éclair d'un acteur majeur dans le secteur si peu régulé des cryptomonnaies. La débâcle de FTX a étourdi le monde de la cryptomonnaie, le groupe étant évalué à 32 milliards de dollars il y a quelques jours. Au début du mois de novembre, Sam Bankman-Fried était même "la plus importante personnalité du monde des cryptomonnaies", selon le prestigieux magazine britannique The Economist.  

Mais la chute a été rapide et brutale. D’après les médias américains, la fortune de "SBF", forte de 15 milliards de dollars, s'est évaporée. Il aurait perdu 94% de sa fortune en l’espace de quelques heures, ce vendredi 11 novembre, et il continuerait de perdre de l'argent. Dans un tweet, le fondateur de l'entreprise a présenté ses "sincères" excuses, ajoutant que FTX "ferait tout pour lever des fonds". Sam Bankman-Fried a été remplacé par John J. Ray III, et "restera pour aider à une transition dans les règles". Le groupe fait l'objet d'une enquête de la Securities Exchange Commission et du département de la justice à New York, selon le New York Times citant des sources proches de l'enquête.


Julien MOREAU Julien Moreau

Tout
TF1 Info