Dette grecque : Tripoli, une ville industrielle qui tourne au ralenti

Le service METRONEWS
Publié le 6 juillet 2015 à 20h30
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : JT 20h Semaine

Blocage des capitaux, limitation des retraits bancaires, banques fermées… La victoire du "non" au référendum, ce dimanche, intervient dans un contexte économique très tendu. L'industrie, qui représente 20% de la main-d’œuvre grecque, est directement impactée. À Tripoli, une ville industrielle au Sud du Péloponnèse, entrepreneurs et artisans sont très inquiets. Sans l’Europe, difficile pour eux d’écouler leur stock. Aujourd’hui, il ne reste que 70 entreprises contre 200 il y a encore deux ans.

Le service METRONEWS