L'info passée au crible
Verif'

Des importations d'électricité "exceptionnelles"... jusqu'à Emmanuel Macron ?

Felicia Sideris
Publié le 26 janvier 2022 à 18h16, mis à jour le 26 janvier 2022 à 21h18
La centrale nucléaire de Tricastin, dans la Drôme.

La centrale nucléaire de Tricastin, dans la Drôme.

Source : iStock - PhiloPhotos

Gérard Larcher a vivement critiqué la stratégie d'Emmanuel Macron en matière d'énergie.
Le président LR du Sénat affirme que la France est désormais obligée d'importer de l'électricité.
En réalité, la France a toujours importé de l'électricité dans des proportions similaires.

Tandis que les salariés d'EDF reprochent au gouvernement de favoriser la concurrence, le président du Sénat met en cause Emmanuel Macron dans la gestion de ce dossier. Invité sur CNews à commenter le mouvement de grève de ce mercredi 26 janvier dans l'entreprise française de production et de fourniture d'électricité, Gérard Larcher a vilipendé la "stratégie d'Emmanuel Macron en matière d'énergie". Selon l'élu Les Républicains, c'est à cause de ce bilan que la France se voit obligée d'acheter à l'étranger. D'après lui, "nous n'avions jamais importé d'électricité, sauf cas exceptionnel", avant ce mandat. Qu'en est-il réellement ? 

La France reste le pays le plus exportateur d'Europe

Tout d'abord, commençons par souligner une erreur dans le raisonnement du président du Sénat. Il est faux de dire que les importations d'énergie sont rares. Elles sont, au contraire, systématiques en France. Cela arrive à chaque fois que l'électricité produite par nos voisins est moins chère que celle produite dans nos centrales

Mais cette importation est-elle anormalement élevée ? Pas à en croire les données du RTE. D'après le gestionnaire chargé du réseau public de transport d'électricité en France, en 2020, le solde français des échanges s'est établi à 43,2 TWh. Un chiffre en recul d'environ 13 TWh par rapport à l'année précédente, et notamment à cause du volume d'import, qui ont progressé l'an dernier pour atteindre 34,6 TWh. Si ce chiffre représente une hausse de 22 % par rapport à l'année précédente, il est cependant loin d'être inédit, comme le montre le graphique ci-dessous.

On le retrouve dès 2017, année d'arrivée au pouvoir d'Emmanuel Macron. Avec 36,2 TWh d'électricité importée cette année-là, le solde du pays était de 38 TWh. Un chiffre similaire à 2016, 2013, et 2010. En 2009, ce sont même  43,4 TWh qui sont importés par le pays ! Quant à l'exportation, là non plus, elle n'est pas excessivement basse en 2020. Elle est même plus élevée qu'en 2017 et 2016, mais aussi qu'en 2012 et 2011. 

Seul événement inédit cette année, selon le RTE, c'est janvier 2020. Si le bilan des échanges a été positif tous les mois en France, il était au plus bas depuis décembre 2017. Une situation liée à la fermeture de Fessenheim mais aussi, évidemment, au Covid-19. L'arrêt de l'économie a provoqué le report de certains travaux de maintenance des centrales, ce qui a déstabilisé le calendrier d'EDF.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Felicia Sideris

Tout
TF1 Info