Pour l'année 2023, EDF a reçu 7740 réclamations de ses clients.
Un afflux "inédit" causé par l'augmentation des prix de l'énergie, malgré la mise en place par les pouvoirs publics du bouclier tarifaire.

C'est du jamais vu. En 2023, EDF a fait face à un afflux important de réclamations de la part de ses clients avec 7740 saisines reçues. Cela représente une augmentation de 37% sur un an, liée à la hausse des prix de l'énergie, selon le rapport annuel du médiateur du groupe publié ce jeudi 18 avril et consulté par l'AFP. 

C'est "un nombre de sollicitations inédit dans toute l'histoire de la médiation du groupe", lancée il y a 25 ans, souligne le médiateur d'EDF, Olivier Fontanié. "Exceptionnelle pour les professionnels et les entreprises, cette hausse a été plus modérée pour les consommateurs (+24%)", précise-t-il.

84 % des cas réglés à l'amiable

La plupart des litiges étaient liés à l'augmentation des prix de l'énergie et aux difficultés financières des clients d'EDF, ajoute le médiateur du groupe, et ce "malgré les mesures de protection des pouvoirs publics", notamment le bouclier tarifaire dont le gouvernement a annoncé la fin progressive. Mais ces mesures ont parfois été aussi la cause des saisines du médiateur, leur mise en place n'ayant "pas toujours été bien comprise" par les clients d'EDF.

Concernant les particuliers, "le médiateur a été majoritairement saisi par des clients [du] gaz [affectés] par la très forte augmentation des tarifs à l'échéance de leur contrat à prix fixe." Les entreprises ont ,elles, "surtout rencontré des difficultés pour joindre un conseiller, obtenir des réponses à leurs réclamations ou encore honorer leur contrat signé en 2022, au pic des prix de marché", poursuit le médiateur. Les réclamations ont été traitées en moyenne dans un délai de 64 jours et ont donné lieu dans 84% des cas à un accord à l'amiable.


Emma FORTON

Tout
TF1 Info