Électricité : la consommation à nouveau en baisse en France

ER avec AFP
Publié le 28 décembre 2022 à 7h17

Source : JT 20h Semaine

Les Français continuent à consommer moins, alors que les prix de l'électricité augmentent.
Paradoxalement, la baisse ralentit à mesure que le climat se réchauffe.
Elle est néanmoins suffisante pour faire baisser le risque de coupures en France.

La consommation française d'électricité chute encore de 7,4%  la semaine dernière par rapport à la moyenne des années précédentes (2014-2019) la même semaine. Ces données ont été publiées par le gestionnaire du réseau RTE mardi 27 décembre. Sur les quatre dernières semaines, la baisse structurelle moyenne atteint 8,7%.

Les effets calendaires et météorologiques ont été pris en compte, ce qui veut dire qu'il s'agit de la consommation qui aurait eu lieu si les températures avaient été alignées sur les températures normales pour la période. C'est de cette manière que RTE peut identifier les variations structurelles de la consommation d’une année sur l’autre, au-delà des effets météorologiques. Ces variations structurelles sont l'effet, par exemple, des variations dans l’activité économique ou des actions orientées vers la sobriété. 

-7,4% contre -8,1% la semaine précédente

Le rythme de la baisse a ralenti la semaine dernière (-7,4% contre -8,1% celle d'avant), selon un calcul "excluant les années aux configurations calendaires trop différentes (la position du jour de Noël conditionne la consommation de la semaine entière)", indique le gestionnaire du réseau électrique. Selon RTE, le radoucissement des températures pourrait avoir diminué la consommation d’électricité liée au chauffage, mais aussi réduit par la même occasion le potentiel d’économies d'échelles pour les particuliers et les entreprises du secteur tertiaire. 

Le gestionnaire des lignes à haute et très haute tension avait abaissé le 20 décembre le risque de tensions pour le réseau électrique en janvier d'"élevé" à "moyen", compte tenu des efforts de sobriété et du redémarrage de plusieurs réacteurs nucléaires, alors que le réseau français était plus en tension que jamais. Le plan de sobriété du gouvernement, présenté le 6 octobre dernier, prévoit une réduction de la consommation d'énergie de 10% sur les deux prochaines années en France par rapport à 2019, et de 40% d'ici à 2050.


ER avec AFP

Tout
TF1 Info