La flambée des prix de l'énergie

La hausse du prix de l'électricité sera limitée à 4% en février 2022, annonce Jean Castex

La rédaction de LCI
Publié le 30 septembre 2021 à 17h46, mis à jour le 30 septembre 2021 à 21h01
JT Perso

Source : TF1 Info

CONSOMMATION - Invité du 20H de TF1 ce jeudi 30 septembre, le Premier ministre doit annoncer de nouvelles mesures pour aider les Français à faire face à la flambée des prix du gaz et de l'électricité.

CE QU'IL FAUT RETENIR DES ANNONCES DE JEAN CASTEX


- Pour le gaz : "Il n'y aura plus d'augmentation du prix du gaz", a assuré le Premier ministre sur TF1, en fixant l'échéance à avril, horizon à partir duquel "le prix du gaz devrait dégringoler".


- Pour l'électricité : "Pour l'électricité, ce sera aussi le bouclier tarifaire", a affirmé le chef du gouvernement. "Nous empêcherons [cette hausse] en réduisant le montant d'une taxe sur l'électricité dans un amendement à la loi de finance, pour autoriser le gouvernement à baisser cette taxe, en fonction de la hausse qui sera constatée. Nous limiterons cette hausse à 4%" début février, a-t-il annoncé.


- Sur le chèque-énergie :  "C'est versé au mois d'avril chaque année, en moyenne 150 euros. Cela, ça reste. Nous faisons un effort supplémentaire, avec 100 euros en décembre". "Si les mesures que nous prenons ne sont pas suffisantes, nous le revaloriserons", a-t-il assuré.

POUVOIR D'ACHAT


"Le pouvoir d'achat des Français est le seul à avoir légèrement progressé en 2020 par rapport aux pays qui nous entourent [...] Nous tablons qu'il augmentera en 2021, entre 1,5% et 2%", a affirmé Jean Castex.

CHÈQUE-ÉNERGIE 


Le Premier ministre n'a pas exclu une revalorisation du chèque-énergie, "instauré sous ce quinquennat à la suite des Gilets jaunes".  "C'est versé au mois d'avril chaque année, en moyenne 150 euros. Cela, ça reste. Nous faisons un effort supplémentaire, avec 100 euros en décembre", a-t-il précisé. 


"Si les mesures que nous prenons ne sont pas suffisantes, nous le revaloriserons", a-t-il assuré.


"Je suis quelqu'un de pragmatique", a assuré le chef du gouvernement.

LA HAUSSE DE L'ÉLECTRICITÉ, BLOQUÉE À "4%" EN FÉVRIER 2022


"Contrairement au gaz, nous produisons l’essentiel de notre électricité. Une partie, liée au gaz, laisse anticiper une hausse 10 ou 12%, début février", a détaillé Jean Castex, assurant que "pour l'électricité, ce sera aussi le bouclier tarifaire". 


"Nous empêcherons [cette hausse] en réduisant le montant d'une taxe sur l'électricité dans un amendement à la loi de finance, pour autoriser le gouvernement à baisser cette taxe, en fonction de la hausse qui sera constatée. Nous limiterons cette hausse à 4%" début février, a-t-il précisé.

SUIVEZ L'INTERVIEW DE JEAN CASTEX EN VIDÉO

AILLEURS EN EUROPE


Une hausse sans précédent des prix du gaz fait grimper la facture énergétique des pays européens. Dans l'urgence, les gouvernements utilisent les moyens dont ils disposent pour alléger la charge sur les ménages et les entreprises. Tour d'horizon.

RÉCAP'


Ce jeudi matin, l'Insee a confirmé l'impression que tout augmente par des chiffres. Qu'est-ce qui coûte déjà plus cher et pourquoi le phénomène risque-t-il de s'aggraver ? Le journaliste de TF1 Cyril Adriaens-Allemand fait un état des lieux.

Conso et tendances
Pouvoir d'achat : ce qui coûte déjà plus cher, et ce qui va bientôt augmenter

Pouvoir d'achat : ce qui coûte déjà plus cher, et ce qui va bientôt augmenter

INTERVIEW


Les prix de l’énergie ont fortement augmenté dans les pays européens, qui sont forcés de déployer des mesures d’urgence. La baisse de l’offre et la dépendance au gaz russe expliquent en partie cette crise du gaz, d’après le commissaire européen au marché intérieur.

EXPLICATIONS


Le gouvernement a annoncé, jeudi, la hausse des tarifs réglementés de l'électricité en début d'année prochaine. Contacté par LCI, le professeur d'économie Jacques Percebois explique les mécanismes à l'origine de ce phénomène.

CASTEX AU 20H DE TF1


Le Premier ministre est l'invité ce jeudi soir du 20H de Gilles Bouleau pour aborder la question de la flambée des prix de l'énergie. Jean Castex doit annoncer de nouvelles mesures pour aider les Français à faire face à cette augmentation. 

Alors que les prix de l'énergie flambent, Jean Castex répondra aux questions de Gilles Bouleau ce jeudi 30 septembre au 20H de TF1. Le Premier ministre doit notamment annoncer de nouvelles mesures pour aider les Français face à cette hausse des prix du gaz et de l'électricité. 

Le 15 septembre dernier, le gouvernement a déjà annoncé un versement exceptionnel de 100 euros en décembre pour près de 6 millions de ménages bénéficiaires du chèque énergie. "Les Français n’ont pas à prendre de plein fouet cette augmentation des prix du gaz [...] Nous assurerons notre rôle de protection des Français face à la flambée des prix de l’énergie", a assuré jeudi Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie, devant le Conseil national de l’hydrogène.

Si rien n'a filtré au gouvernement quant aux annonces à venir au 20H, celles-ci devraient concerner "le plus de monde" possible, d'après la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili.

Lire aussi

Le régulateur de l'énergie a annoncé lundi une hausse de 12,6% TTC, effective ce vendredi, des tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie, dans le sillage de la hausse des cours sur le marché. Ils avaient déjà augmenté de 8,7% au 1er septembre, après plus de 5% en août et près de 10% en juillet.

Les tarifs de l'électricité devraient eux aussi connaître une nouvelle augmentation "aux alentours de 12%" en début d'année prochaine, a indiqué Barbara Pompili. L'évolution des prix est en effet directement liée aux fluctuations du gaz et à la hausse du prix des quotas de CO2.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info