Les agents de l'Ursaff de Picardie vont pouvoir tester pendant un an la semaine de 36 heures en quatre jours.
Une organisation du temps de travail qui concerne déjà 10.000 Français.

La semaine de quatre jours au banc d'essai à l'Ursaff de Picardie. Le ministre délégué aux Comptes publics Gabriel Attal a détaillé ce mardi l'expérimentation qui va être menée dans la région : les agents vont pouvoir tester pendant un an, sur la base du volontariat, la semaine de 36 heures en quatre jours.

"Globalement, les Français sont favorables à plus de libertés dans leur organisation, même si tous n'ont pas envie de cumuler 35 heures sur quatre jours", a déclaré Gabriel Attal au quotidien L'Opinion.

"Je crois que beaucoup de Français aspirent aujourd'hui à travailler différemment", a estimé Gabriel Attal. "La semaine de 35 heures en quatre jours, que 10.000 Français expérimentent déjà dans des secteurs économiques très variés comme le recyclage industriel ou l'informatique, cela peut être moins de temps passé dans les transports, moins de stress, et au final, plus de bien-être au travail".

Cette annonce survient alors que le gouvernement fait face à une importante mobilisation contre sa réforme des retraites, qui prévoit de reporter l'âge légal de départ à 64 ans. Les syndicats ont revendiqué davantage de manifestants mardi que le 19 janvier, premier jour de mobilisation dans la rue.


T.G.

Tout
TF1 Info