"Calmez-vous !" Bruno Le Maire tente de rassurer les investisseurs après les faillites bancaires aux États-Unis

par A. Lo.
Publié le 13 mars 2023 à 11h11, mis à jour le 13 mars 2023 à 16h43

Source : TF1 Info

Trois banques américaines, dont deux d'importance majeure, ont fait faillite, une situation qui a conduit les autorités américaines à prendre des mesures pour éviter tout risque de contagion.
En France, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a certifié lundi que cette situation ne mettait pas en danger les banques françaises.
Il a lancé un appel aux investisseurs, alors que les valeurs bancaires européennes dévissent en réaction à ces faillites.

Face aux turbulences que traverse le système bancaire américain, la France n'a pas d'inquiétude à avoir. Interrogé sur franceinfo à propos des défaillances de banques survenues ces derniers jours aux États-Unis, le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire s'est voulu rassurant. "Je ne vois pas de risque de contagion, donc il n'y pas d'alerte spécifique", a déclaré le ministre.

"Des secteurs d'activité très diversifiés"

"Nous avons des banques qui sont solides", "un système bancaire qui est solide" et "un ratio de liquidités qui est élevé", a-t-il affirmé, alors que plusieurs banques aux États-Unis ont fait face à une vague de retraits inattendus. Selon le ministre, le risque de contagion est également limité étant donné que les établissements bancaires français ont "des secteurs d'activité très diversifiés". Les banques françaises "ne sont pas exposées à un seul secteur d'activité", a insisté le ministre français.

Ce n'était effectivement pas le cas de deux banques américaines qui ont fait faillite ces derniers jours. Mercredi, Silvergate Bank, favorite du milieu des cryptomonnaies, a ainsi annoncé sa mise en liquidation. Deux jours plus tard, c'est la Silicon Valley Bank (SVB), presque exclusivement exposée au secteur des nouvelles technologies qui a été fermée par les autorités américaines.

"Calmez-vous et regardez la réalité !" a même lancé, plus tard, le même Bruno Le Maire à l'attention des investisseurs, alors que la faillite de la banque américaine SVB a entraîné lundi une chute des valeurs bancaires européennes. "La réalité, c'est que le système bancaire français n'est pas exposé à la SVB. Il n'y a pas de liens entre les différentes situations", a-t-il insisté.

Face au risque de contagion, les autorités américaines ont également annoncé une série de mesures pour rassurer particuliers et entreprises sur la solidité du système bancaire. Ils ont notamment garanti le retrait de l'intégralité des dépôts de SVB. Elles vont permettre aussi l'accès à tous les dépôts de Signature Bank, troisième établissement qui a été fermé d'office dimanche par le régulateur, à la surprise générale.


A. Lo.

Tout
TF1 Info