Le 20h

Evergrande : tout comprendre à cette crise immobilière en quatre questions

Aurélie Loek
Publié le 22 septembre 2021 à 10h27
JT Perso

Source : TF1 Info

MARCHÉS IMMOBILIERS - Au bord du gouffre, Evergrande, géant de l’immobilier chinois, a annoncé ce mercredi qu'il allait rembourser une petite partie de sa dette. Le reste du monde n'en demeure pas moins inquiet, craignant des répercussions similaires à la faillite de la banque Lehman Brothers en 2008. Explications.

Partout en Chine, des chantiers du géant immobilier Evergrande sont à l'arrêt. Depuis plusieurs mois, des sous-traitants et des fournisseurs du groupe immobilier se plaignaient de ne pas être payés. L'inquiétude autour de la santé financière du géant chinois s'est finalement vérifié. 

Le 14 septembre dernier, Evergrande a laissé entendre qu'il ne serait pas en mesure de rembourser ses créanciers, reconnaissant qu'il faisait face à une "pression énorme". Ces déclarations ont paniqué les marchés alors que le groupe fait face à plusieurs échéances financières cette semaine, les investisseurs craignant une faillite qui pourrait se répercuter à travers le monde. Ce mercredi, il a annoncé le paiement d'intérêts sur une petite partie de sa dette, mais sans rassurer des marchés financiers qui attendent toujours de savoir si Pékin va voler au secours du groupe privé. Retour sur cette crise exceptionnelle.

Qu’est-ce que l’entreprise Evergrande ?

Créé en 1996, l’Evergrande Real Estate Group est le deuxième promoteur immobilier chinois. Présent dans plus de 280 villes, il affirme employer 200.000 personnes et générer indirectement 3,8 millions d’emplois. Le groupe n’est cependant pas seulement impliqué dans le secteur immobilier. Depuis une dizaine d’années, Evergrande s’est diversifié et a multiplié les acquisitions. 

Le groupe possède ainsi un club de football, le Guangzhou FC (ex-Guangzhou Evergrande), entraîné par le champion du monde italien Fabio Cannavaro. Il est aussi présent sur le florissant marché de l'alimentaire et de l'eau minérale, avec sa marque Evergrande Spring. Il rêvait par ailleurs d'ouvrir des parcs de loisirs "plus grands" que son rival Disney tout en investissant dans le tourisme, internet et le numérique, les assurances et la santé.

Pourquoi une crise immobilière s’est déclenchée ?

Le groupe avait profité ces dernières décennies d'un boom immobilier encouragé par l'État, mais le régime du président Xi Jinping a resserré depuis quelques années les conditions d'accès au crédit afin de lutter contre la spéculation. La campagne, menée par le président chinois Xi Jinping et dont le slogan est "les maisons servent à vivre, pas à spéculer", leur interdit désormais de pré-vendre des biens immobiliers avant que la construction ne soit achevée. 

Ce système représentait cependant une partie importante du modèle économique d'Evergrande. À la suite de ses multiples investissements, le groupe croule donc sous une dette de plus de 300 milliards de dollars qu'il ne peut désormais plus rembourser.

Pourquoi les marchés du reste du monde s'inquiètent ?

En effet, depuis quelques jours, l'ensemble des marchés financiers sont fébriles. Lundi, sur le Vieux Continent, toutes les places ont fini dans le rouge tandis que la Bourse de New York accusait un net repli. Les marchés du pétrole et des cryptoactifs étaient également impactés, traduisant l'inquiétude des marchés face à la potentielle faillite d'Evergrande. 

Car cette situation rappelle la faillite de la banque Lehman Borthers en 2007, qui avait provoqué la crise internationale des subprimes. Le scénario ne se répétera pas pour les analystes cependant, les conditions étant différentes. La contagion au reste du monde devrait être limitée.

Le système financier chinois peut être fragilisé

Jean-François Robin, directeur de la recherche de Natixis CIB

Par contre, les conséquences pourraient être très importantes en Chine. Car le secteur de l'immobilier est un moteur essentiel de l'économie chinoise. Il représente environ un quart de son PIB et a joué un rôle déterminant dans la reprise après la pandémie. Toute faillite d'une tel géant aurait alors d'immenses répercussions.

Une analyse que partage Jean-François Robin, directeur de la recherche de Natixis CIB. "Il peut y avoir un effet boule de neige là-dessus en Chine qui peut impacter des fournisseurs, mais peut-être aussi des banques donc le système financier chinois peut être fragilisé", explique-t-il.

Est-ce que le groupe va effectivement faire faillite ?

Le PDG du conglomérat chinois a tenté de rassurer en déclarant ce mardi dans un communiqué "Evergrande sera bientôt en mesure de sortir de sa période la plus sombre". Une affirmation que les marchés pourront vérifier très rapidement. Jeudi, la société doit rembourser deux obligations, soit 83 millions de dollars, à ses créanciers. De nombreux analystes s'attendent cependant à un défaut de paiement.

Lire aussi

Pour autant, cela n'amènerait pas forcément à une faillite totale de l'entreprise. En effet, les observateurs s'accordent à dire que l'état chinois pourrait intervenir. "Le risque d'une faillite désordonnée d'Evergrande est sans doute assez faible en raison du chaos social qui pourrait en découler, avec des consommateurs perdant leur épargne, et en raison des conséquences globales pour la stabilité sociale et économique de la Chine", souligne Omotunde Lawal, responsable de la dette d'entreprises sur les marchés émergents pour Barings, à l'AFP. 

Le gouvernement chinois semble donc déterminé à reprendre la main sur le dossier Evergrande, quitte à contraindre l'entreprise à mettre la clef sous la porte.


Aurélie Loek

Tout
TF1 Info