"France 2030" : que contient le plan d'investissement présenté mardi par Emmanuel Macron ?

I.N. avec AFP
Publié le 11 octobre 2021 à 19h10
JT Perso

Source : TF1 Info

INVESTISSEMENTS - Le président de la République Emmanuel Macron doit présenter ce mardi un plan de plusieurs dizaines de milliards d'euros pour "bâtir la France de 2030". En quoi consiste-t-il ? Éléments de réponse.

À six mois de l'élection présidentielle, Emmanuel Macron veut voir loin. Quitte à enjamber l'échéance électorale. Ce mardi, le président de la République va dévoiler "France 2030", un vaste plan d'investissement qui doit permettre au pays de créer des champions dans les technologies d'avenir, capables de rivaliser avec les géants chinois et américains.

Devant des étudiants et des chefs d'entreprises, Emmanuel Macron va détailler sa promesse de juillet dernier : faire émerger en France les futurs leaders dans plusieurs domaines, tels que le numérique, l'industrie verte, les biotechnologies ou l'agriculture. Selon l'Élysée, le chef de l'État annoncera "un chiffrage clair, précis et daté dans le temps". Une trentaine de milliards d'euros sur cinq ans devraient être investis, d'après les estimations.

Accompagner la transition écologique

Selon le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, ce plan d'investissement, qui voit le jour un an après le plan de relance, doit permettre de "préparer la France aux succès économiques des 20 ou 30 prochaines années". Il a notamment cité les secteurs de l'hydrogène - déjà en bonne place dans le plan de relance de 100 milliards d'euros -, des semi-conducteurs - victime d'importantes pénuries au niveau mondial -, ou encore de l'intelligence artificielle et de l'avion bas carbone. Avec l'objectif d'accompagner la transition écologique.

Lire aussi

Le nucléaire, qui s'impose comme l'un des sujets de la campagne en raison de la flambée des prix de l'énergie, devrait aussi figurer en bonne place. Le gouvernement veut "investir dans l'outil nucléaire" et "les énergies renouvelables en même temps", a expliqué vendredi Stanilas Guerini, le délégué général de LaREM. "Cela peut passer par la construction de nouvelles centrales, des modèles plus petits (SMR), plus rapides" tout en continuant le développement "des modèles EPR".

Réindustrialiser la France

Emmanuel Macron souhaite aussi faire de ce plan le moyen de "réconcilier la France des start-ups de celle de l'industrie". L'objectif est de "retrouver le chemin de l'indépendance française et européenne", selon l'Élysée, au moment où la crise montre la forte dépendance de l'industrie à l'égard de l'Asie pour de nombreux produits et composants essentiels.

Il s'agit également "d'augmenter la productivité de la France, réindustrialiser le pays et nous permettre de reprendre des parts de marché à l'exportation", a détaillé Bruno Le Maire. D'éviter aussi le "déclassement" économique de la France, derrière la Chine et les États-Unis. Le plan comprendra pour cela un volet "compétences et métiers" afin d'assurer la transmission des savoirs et l'engagement des jeunes.

Mais ces nouvelles dépenses, qui s'ajoutent aux divers investissements déjà promis par l'exécutif ces dernières semaines, pourraient relancer les critiques de l'opposition. Plusieurs candidats à l'Élysée, Xavier Bertrand en tête, accusent en effet Emmanuel Macron de "faire campagne avec le chéquier de la France". Dans le budget 2022, le déficit public prévu par le gouvernement s'élève à 4,8%. Mais plusieurs mesures que dévoilera le chef de l'État ce mardi n'avaient pas encore été prises en compte.


I.N. avec AFP

Tout
TF1 Info