En France, la moitié du patrimoine est détenue par les 10% des ménages les plus riches

Publié le 29 février 2024 à 17h07, mis à jour le 21 mars 2024 à 12h41

Source : Sujet TF1 Info

Depuis 2009, la valeur du patrimoine des Français a explosé, révèle la Banque de France.
Dans le même temps, les inégalités ont continué à se creuser.

Une forte augmentation, qui s'accompagne de son lot d'inégalités. Dans son dernier rapport, la Banque de France annonce que le patrimoine net de tous les ménages français s'est envolé ces 15 dernières années, passant de 8712 milliards d’euros en 2009 à 14.041 milliards d'euros lors du deuxième trimestre 2023. Cela représente une hausse de 61% en euros courants (c'est-à-dire pas corrigés par rapport à l'inflation) et de 23% en euros constants (ajustés en fonction de l'inflation). À noter qu'une augmentation spectaculaire a eu lieu entre 2009 et 2021 (de 8712 à 14.076 milliards d'euros), avant de se stabiliser après la crise du Covid-19. Désormais, le patrimoine net moyen d’un ménage se chiffre à 446.000 euros (+ 48% en euros courants, + 13% en euros constants depuis fin 2009). 

Pour autant, cette hausse de la richesse ne s'est pas faite de manière homogène. Elle a, sans surprise, profité aux plus fortunés, notamment du fait de la forte croissance du prix de l'immobilier. Les 60% des foyers les plus riches détiennent, en effet, 99% du total de l'immobilier net d'emprunts. Dans une moindre mesure, cette tendance s'explique aussi par la progression de la valeur du patrimoine professionnel, celle des dépôts ou encore celle de l'assurance-vie et retraite. 

Des inégalités qui continuent de progresser

Toujours est-il que la moitié des ménages vivant en France détiennent 95% du patrimoine total, et les 10% des ménages les plus fortunés possèdent plus de la moitié du patrimoine total. Les 10% de Français avec les plus grandes fortunes possèdent 7609 milliards d'euros (soit 54,2% de l'ensemble des richesses), alors qu'ils ne possédaient "que" 4593 milliards d’euros (soit 52,7%) en 2009. L'indice de Gini - indicateur synthétique permettant de rendre compte du niveau d'inégalité pour une variable et sur une population donnée - a gagné 0,7 point sur la période (70,0% en 2009, contre 70,7% au deuxième trimestre 2023). 

D'ailleurs, la médiane est la parfaite illustration de ces disparités. Alors que le montant moyen du patrimoine d'un habitant de l'Hexagone et des territoires d'outre-mer est de 446.000 euros, la médiane n'est, elle, que de 185.000 euros. Cela signifie que la moitié des ménages français dispose d'un patrimoine égal ou inférieur à 185.000 euros. D'ailleurs, elle n'a augmenté que de 5% en euros constants ces quinze dernières années. 

Dans les faits, le patrimoine est beaucoup plus inégalement réparti en France que les revenus. Par exemple, "les 10% des ménages qui perçoivent les plus hauts revenus disposent d’un revenu disponible moyen "seulement" trois fois supérieur au revenu médian 13, les 10% des ménages les plus fortunés possèdent en moyenne près de huit fois le patrimoine médian", note la Banque de France. 


Maxence GEVIN

Tout
TF1 Info