Lourdement endetté, Casino cède une partie de ses magasins à Intermarché

par Y.R. avec AFP
Publié le 26 mai 2023 à 8h45, mis à jour le 26 mai 2023 à 9h02

Source : Sujet TF1 Info

Le groupe Casino a annoncé, vendredi 26 mai, qu'il allait céder un nombre significatif de ses magasins à son concurrent Intermarché.
180 points de vente seraient concernés.
Le distributeur a aussi officialisé son entrée dans une procédure de conciliation afin de renégocier son important endettement.

Casino va lâcher plus d'une centaine de points de vente. Au bord de la banqueroute, plombé par une dette colossale de plus de 6 milliards d'euros fin 2022, le puissant distributeur, qui emploie plus de 50.000 personnes en France et 200.000 dans le monde sous de nombreuses enseignes (Franprix, Monoprix, Leader Price, Cdiscount...) a acté, vendredi 26 mai, la cession d'une partie de ses magasins à Intermarché, le troisième acteur de la distribution alimentaire dans l'Hexagone. 

Si le groupe dirigé par Jean-Charles Naouri n'a pas souhaité en préciser le nombre exact, le magazine LSA et Les Échos avancent que le groupement Les Mousquetaires, qui détient Intermarché, s'est engagé à racheter 180 magasins. Casino, fortement implanté en Île-de-France, Provence-Alpes-Côte d'Azur et Rhône-Alpes prévoit de céder des hypermarchés, supermarchés et enseignes de proximité pesant 1,15 milliard d'euros de chiffre d'affaires TTC au total. "Les premières cessions auront lieu d'ici la fin de cette année", a-t-il annoncé par communiqué. La seconde tranche, évaluée à 500 millions d'euros, fait l'objet d'un engagement à les céder "à la demande" d'Intermarché, "au plus tard dans un délai de trois ans"

Une procédure de conciliation officialisée

Casino a officialisé, par ailleurs, son entrée dans une procédure de conciliation, à la suite d'une décision du président du tribunal de commerce de Paris datée du jeudi 25 mai, annonçant au passage la reprise de la cotation du titre en Bourse, qui avait été suspendue à sa demande. Cette procédure amiable, décidée pour une période de quatre mois "éventuellement prorogeable d'un mois", doit permettre à l'entreprise d'origine stéphanoise, endettée à hauteur de 6,4 milliards d'euros fin 2022 dont 4,5 sur son activité en France, de conclure un accord avec ses créanciers en vue d'une potentielle restructuration de sa dette. 

Cette procédure "concerne uniquement la dette financière de la société" et de certaines filiales et "n'aura aucune incidence sur les relations du groupe avec ses partenaires opérationnels (en particulier ses fournisseurs) et les salariés", a-t-il précisé. Casino continue néanmoins de susciter des convoitises, de la part du milliardaire Daniel Kretinsky, ainsi que du groupe de distribution Teract, créé par Moez-Alexandre Zouari, Xavier Niel et Matthieu Pigasse, et contrôlée par le géant de l'agroalimentaire InVivo.


Y.R. avec AFP

Tout
TF1 Info