En difficulté en Ukraine, Poutine choisit l'escalade

Guerre en Ukraine : Apple suspend la vente de ses produits en Russie

A Lo. avec AFP
Publié le 1 mars 2022 à 23h58
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Apple a décidé de ne plus exporter ses produits vers la Russie et de suspendre certains de ses services dans le pays.
Ces annonces font suite aux sanctions prises par les États contre l'invasion de l'Ukraine, débutée jeudi 24 février.
D'autres entreprises ont pris des décisions similaires.

Finis iPhone, ordinateurs Mac et tablettes iPad en Russie. Apple a annoncé ce mardi qu'à la suite de l'invasion de l'Ukraine, l'entreprise avait suspendu toutes les exportations de ses produits vers le pays de Vladimir Poutine la semaine dernière. Le géant informatique a aussi limité certains services, comme sa solution de paiements Apple Pay.

Des annonces similaires à celles d'autres entreprises

Les applications des médias d'État russes RT et Sputnik ne sont également plus disponibles dans son magasin en ligne. La fonction permettant de rapporter en direct des incidents sur Apple Maps en Ukraine a par ailleurs été désactivé "par mesure de sécurité et de précaution pour les citoyens ukrainiens".

Apple a indiqué que la situation continuerait d'être évaluée et que l'entreprise était en contact avec les gouvernements concernés par les mesures prises. Ces décisions font suite à des annonces similaires de la part d'autres entreprises ayant choisi de se désengager de la Russie, sous le coup de sanctions économiques sévères.

Lire aussi

Depuis les États-Unis par exemple, General Motors a suspendu ses exportations de voitures vers la Russie, le studio de cinémas Warner Bros a annoncé qu'il "mettait sur pause" la sortie de la dernière version de Batman en Russie tandis que plusieurs géants de la tech ont pris des mesures pour limiter l'influence de médias proches du pouvoir russe. Les émetteurs américains de cartes de paiements Visa et Mastercard ont aussi indiqué avoir pris leurs dispositions pour mettre en œuvre les sanctions imposées à la Russie, empêchant notamment des banques russes d'utiliser leur réseau.


A Lo. avec AFP

Tout
TF1 Info