Guerre en Ukraine : un séisme pour l'économie mondiale

Guerre en Ukraine, Covid-19... Le secteur du bâtiment touché par la pénurie des matériaux de construction

Dylan Veerasamy
Publié le 25 avril 2022 à 13h06, mis à jour le 25 avril 2022 à 14h35
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Les entreprises du BTP font face à des difficultés et accumulent les retards sur les chantiers.
Certains matériaux ont vu leur prix de fabrication s’envoler au cours des derniers mois.

Comme de nombreux secteurs, celui du bâtiment subit les conséquences de la pénurie de matières premières et utiles sur les chantiers, provoquant l’arrêt ou l’abandon de nombres d’entre eux pour des raisons économiques ou matérielles. Contactée, la Fédération française du bâtiment évoque les multiples difficultés rencontrées ces derniers mois avec la crise du Covid-19, ainsi que les répercussions de la guerre en Ukraine sur la production de matériaux pour le bâtiment.

Les matériaux transformés touchés par la hausse des tarifs de l’énergie

La hausse des prix de l’énergie sur l’ensemble du territoire français a un impact important sur certains matériaux utilisés par le secteur du bâtiment, comme le carrelage ou le plâtre. Pour obtenir ces matériaux, il est nécessaire de passer par une étape de “cuisson” à haute température, ce qui nécessite une grande consommation énergétique.

Un coût qui incite certaines entreprises à faire un choix : réduire les marges ou arrêter la production de ces matériaux. D’après les chiffres fournis par la Fédération française du bâtiment, l’index du prix du carrelage et du plâtre a augmenté sur les 12 derniers mois, de respectivement 1.5% et 3.3%.

Le prix des métaux explose

Élément fondamental des chantiers, le métal a également vu son prix s’envoler au cours des derniers mois en raison des différentes crises à travers le monde. La guerre en Ukraine, région où la production métallurgique est importante, a eu pour conséquence d’aggraver la hausse des prix des différents métaux : les éléments et fabrications à base de zinc et de métal ont vu leur index de prix augmenter de 11.9% sur les 12 derniers mois. Constat similaire pour la menuiserie contenant des alliages en aluminium.

Lire aussi

Tout comme les métaux et les matériaux transformés, la production de bois et sa transformation est également au ralenti. La matière première, principalement importée sur le territoire français afin de fabriquer les charpentes et les ossatures de maisons, manque aux constructeurs. Sans bois, il est impossible de poursuivre l'avancement des travaux. D'après le rapport de la Fédération française du bâtiment, le prix du bois a augmenté de près de 7.5% en l'espace de 12 mois. Et comme pour de nombreuses matières et matériaux nécessaires au bâtiment, la crise ukrainienne accentue le pénurie.

Le statut privé de nombreuses entreprises du bâtiment limite les actions et les aides de l’État à leur encontre. La mise en place d’une clause de variation des prix des matières premières permettrait, selon la Fédération française du bâtiment, de limiter les coûts supplémentaires et les pénuries sur les chantiers. Un moyen de sauver un secteur déjà fortement impacté par l'inflation et désormais en danger.


Dylan Veerasamy

Tout
TF1 Info