Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Impôts : une commune sur trois envisage d'augmenter la taxe foncière en 2021

I.N. avec AFP
Publié le 3 mai 2021 à 23h03, mis à jour le 4 mai 2021 à 17h06
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

FISCALITÉ - Selon une enquête rendue publique par l'Association des maires de France, 36% des communes envisagent d'augmenter la taxe foncière cette année, en moyenne de 2% ou 3%. La raison évoquée ? La volonté de maintenir les investissements malgré les pertes provoquées par la crise sanitaire.

Les impôts locaux pourraient bientôt connaître une nouvelle hausse. Selon une enquête sur les conséquences de la crise sanitaire sur les finances des communes réalisée par l'Association des maires de France (AMF), un tiers des municipalités envisage d'augmenter cette année la taxe foncière, en moyenne de 2% à 3%. À titre de comparaison, seules 7% des communes ont augmenté cet impôt local en 2020, année électorale.

Pour justifier cette hausse, les élus mettent en avant la baisse des recettes provoquée par la crise du Covid-19. Selon Philippe Laurent, secrétaire général de l'AMF, ces pertes subies par les communes lors du premier confinement n'ont "pas été complètement compensées par l'État", a-t-il regretté lors de la présentation à la presse des résultats de l'enquête menée avec la Banque des territoires. D'autant que "les communes et leurs groupements ont engagé des dépenses pour protéger la santé des citoyens et soutenir les habitants, associations et entreprises mises à l'arrêt" tout au long de cette crise, indique l'AMF.

Des investissements toujours aussi élevés

Dans le même temps, les communes veulent continuer d'investir. Selon les résultats de l'étude publiée par l'AMF, 92% des villes de plus de 20.000 habitants et 88% de celles de moins de 20.000 habitants ont maintenu ou revu à la hausse leurs prévisions d'investissements en 2021. "La majorité des collectivités interrogées font part de leur volonté de poursuivre leur soutien à la reprise et de maintenir leurs prévisions d'investissement", souligne l'étude réalisée auprès de 1869 communes et intercommunalités.

La taxe foncière, qui concerne les propriétaires, est désormais le dernier levier dont disposent les municipalités pour augmenter leurs recettes depuis la suppression progressive de la taxe d'habitation, promesse d'Emmanuel Macron en 2017. Celle-ci n'est d'ailleurs "pas compensée entièrement", regrette également Philippe Laurent.

L'économie vous intéresse ? Alors, découvrez le podcast de l'émission "Lenglet Déchiffre"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée :

Sur APPLE PODCAST 

Sur DEEZER

Sur SPOTIFY

Lenglet déchiffre donne la parole aux grands patrons, économistes ou intellectuels. Ils livrent leur vision de l’actu éco et répondent aux questions économiques du moment.


I.N. avec AFP

Tout
TF1 Info