Inflation : Emmanuel Macron exhorte les distributeurs à "faire un effort sur leurs marges"

par M.L
Publié le 25 février 2023 à 12h54, mis à jour le 25 février 2023 à 13h07

Source : TF1 Info

En visite au Salon de l'Agriculture ce samedi, le chef de l'État a notamment été interrogé sur le panier anti-inflation que prépare l'exécutif.
L'occasion d'appeler les distributeurs à "participer à l'effort" pour lutter contre la hausse des prix de l'alimentaire.
Objectif : épargner aux agriculteurs de nouveaux sacrifices alors que leurs revenus "sont encore très faibles aujourd'hui".

Le panier anti-inflation sur lequel planche le gouvernement depuis des semaines pourrait le voir le jour, mais à condition de ne pas léser les agriculteurs. "Il faut que sur certains biens, les distributeurs puissent aider, s'il n'y a pas d'impact sur les producteurs", a insisté samedi Emmanuel Macron, en plein marathon au Salon de l'Agriculture, à Paris. Il a voulu défendre les producteurs qu'il est venu rencontrer, fragilisés par de multiples crises, dont l'inflation et les conséquences de la guerre en Ukraine. "Ceux qui doivent faire un effort sur leurs marges, ce sont les distributeurs", a-t-il estimé.

"On a besoin d'un engagement collectif"

Depuis la mi-janvier, le gouvernement tente de préparer, non sans difficultés, un panier composé d'une cinquantaine de catégories de produits "au meilleur rapport qualité/prix", qu'il souhaite élaborer en collaboration avec les distributeurs. Des acteurs que le président appelle à se mobiliser. "Il faut qu'avec nos distributeurs, l'on fasse très attention : certaines marques qui ne sont pas celles pas produites par nos agriculteurs mais qui sont celles de distributeurs, qui connaissent une envolée des prix, ce qui touche le portefeuille des consommateurs. Il faut être très vigilant", a-t-il déclaré. 

"On a besoin d'un engagement collectif, c'est ce que je demande aujourd'hui à nos distributeurs, de participer à l'effort. Ils font des bénéfices, des profits, (...) dans ce moment-là on ne peut pas demander un effort à nos producteurs", a-t-il poursuivi. Les agriculteurs sont déjà asphyxiés par de nombreuses dépenses : "ils paient plus cher l'énergie, les divers intrants pour produire, et on a besoin de garantir leurs revenus, qui sont encore très faibles aujourd'hui", a plaidé Emmanuel Macron. "Ce n'est pas eux qui peuvent faire l'effort de baisser les prix de l'alimentation", a-t-il insisté.


M.L

Tout
TF1 Info