Le Livret A signe une collecte record en janvier avec plus de 9 milliards d'euros déposés

par S.M avec AFP
Publié le 21 février 2023 à 16h29

Source : JT 13h Semaine

Le Livret A a attiré 9,27 milliards d'euros en janvier, un record depuis 2009.
Fin janvier, les encours cumulés du Livret A et du Livret de développement durable et solidaire (LDDS) atteignaient, 520,9 milliards d'euros.
Des placements, dont le taux a été rehaussé à 3%, privilégiés par les ménages, en période d'inflation.

Un record boosté par l'annonce d'un taux à 3%, dans un contexte d'incertitudes économiques. Les épargnants ont déposé 9,27 milliards d'euros de plus que ce qu'ils ont retiré de leurs Livrets A en janvier, a indiqué ce mardi 21 février la Caisse des dépôts (CDC). C'est le plus haut montant depuis 14 ans, pour un premier mois de l'année. Les encours cumulés du Livret A et du Livret de développement durable et solidaire (LDDS) atteignaient, au 31 janvier, la coquette somme de 520,9 milliards d'euros, du jamais vu. À eux seuls, les LDDS ont enflé de 1,95 milliard d'euros net le mois dernier. 

"Le rebond de janvier 2023 se distingue par sa force. Les ménages ont décidé, sans nul doute, de profiter à plein du relèvement de la rémunération à 3 % en réduisant leurs liquidités non rémunérées sur leurs comptes courants", analysent, dans un communiqué, les économistes du Cercle de l'Épargné. "En privilégiant le Livret A et le LDDS, les ménages tentent de limiter les effets de l’inflation sur leurs liquidités", notent les spécialistes, précisant toutefois que "la protection n'est pas totale, le rendement du Livret A étant négatif d'au moins trois points".

700 milliards d'euros dorment sur les comptes à vue

Associé traditionnellement aux étrennes, à des versements de primes et à un moment de moindre dépense contrastant avec le mois de décembre, le premier mois de l'année est généralement favorable à la collecte pour les livrets réglementés. Il l'a d'autant plus été après que le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, a annoncé mi-janvier une augmentation du taux de rémunération de ces deux livrets, passant de 2% à 3%, effective depuis le 1er février. Une bonne raison pour déplacer une partie des quelque 700 milliards d'euros qui dorment sur les comptes à vue en France, selon les derniers chiffres de la Banque de France publiés mardi et arrêtés à fin septembre.

Dès lors, la concurrence a du mal à suivre : parmi les rendements annoncés depuis le début de l'année par les gestionnaires des fonds euros en assurance-vie, aucun n'atteint la barre des 3%. L'argent déposé sur les Livrets A et LDDS, plafonnés respectivement à 22.950 euros et 12.000 euros hors intérêts capitalisés, est garanti par l'État, exonéré d'impôts et de prélèvements sociaux. Géré conjointement par la Caisse des dépôts et les réseaux bancaires, le Livret A sert essentiellement à financer le logement social.


S.M avec AFP

Tout
TF1 Info