Aucune perturbation n’est à prévoir au premier jour d’une semaine de préavis de grève déposé par l’Usac-CGT, troisième syndicat représentatif des aiguilleurs du ciel.
La direction générale de l’aviation civile ne devrait pas demander d’annuler des vols ce vendredi et ce samedi.

Tous les voyants sont au vert. Le trafic aérien sera normal, vendredi 31 mai, alors que s'ouvrira une semaine de préavis de grève courant du 31 mai au 7 juin, déposé par l'Usac-CGT, troisième syndicat représentatif des aiguilleurs du ciel. La Direction générale de l'aviation civile n'a pas prévu de demander aux compagnies aériennes d'annuler des vols ni vendredi ni samedi, indique un porte-parole à l'AFP.

Paris-Orly au ralenti le week-end dernier

"La colère est vive pour de nombreux agents", a prévenu le syndicat, qui a recueilli 16% des voix des contrôleurs aux dernières élections professionnelles et qui s'oppose aux "reculs sociaux et à la non-considération" dont les personnels font selon lui l'objet. L'Usac-CGT avait déjà déposé un préavis de grève du 23 au 30 mai pour protester spécifiquement contre l'affaiblissement du "maillage territorial" prévu, selon le syndicat, par la réforme du contrôle aérien.

L'Usac-CGT a rejeté l'accord conclu fin avril entre la DGAC et le SNTCA, principal syndicat de la profession, sur des mesures d'accompagnement, notamment salariales, à cette refonte. L'Unsa-Icna, deuxième syndicat chez les aiguilleurs du ciel qui a également refusé ce texte, avait lancé un appel à la grève le week-end dernier à Paris-Orly. Près de 70% des vols avaient été annulés au départ et à l'arrivée du deuxième aéroport de France. Un de ses responsables indique à l'AFP ne pas avoir déposé de nouveau préavis "pour le moment".


D.D.F. avec AFP

Tout
TF1 Info