Covid-19 : le défi de la vaccination

Pas de croissance sans vaccination : l'appel de Bruno Le Maire à la "responsabilité collective"

La rédaction de LCI
Publié le 3 juillet 2021 à 8h01, mis à jour le 3 juillet 2021 à 8h17
JT Perso

Source : TF1 Info

L'essentiel

REBOND - Alors que les prises de rendez-vous pour une première injection s'amenuisent, Bruno Le Maire insiste ce samedi dans Le Parisien sur l'importance de la vaccination pour la reprise économique.

Jeudi, l'Insee se montrait optimiste. Selon l'Institut national de la statistique, le rebond de l'économie française pourrait atteindre 6% en 2021, ce qui signifierait que l'activité retrouverait "à peu près" son niveau d'avant crise dès la fin de l'année. Mais la quatrième vague, qui menace déjà la rentrée, se place en grande inconnue de l'équation. Pour le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, dont un entretien qui paraît ce samedi dans Le Parisien, "notre croissance dépendra de la vaccination". 

Nous sommes une nation, avec une responsabilité collective.

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie

"Les voyants sont au vert. La consommation est forte, + 15% à + 20% pour les achats par carte de crédit par rapport à la même période de 2019. L’investissement s’est redressé et la confiance des entrepreneurs n’a jamais été aussi haute depuis quinze ans. Ce sont de très bonnes nouvelles !", s'enthousiasme dans les colonnes du Parisien Bruno Le Maire. Mais, insiste le ministre, "nous sommes une nation, avec une responsabilité collective, pas une somme d’individus isolés où chacun vivrait sa vie de son côté. La vaccination fait partie de cette responsabilité collective". Pour lui, seule cette démarche collective et solidaire permettra au pays de retrouver le plus rapidement possible "une vie normale, de la croissance, des emplois et de l’activité".

L'obligation de vaccination me paraît naturelle.

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie

Pour soutenir cet effort, Bruno Le Maire ne se dit pas opposé à la mise en place d'une obligation vaccinale chez certaines professions particulièrement exposées, comme les soignants. "L'obligation de vaccination me paraît naturelle", estime-t-il. "Ce n'est pas à moi de (...) décider" si des travailleurs concernés par une éventuelle obligation devraient être licenciés en cas de refus de la vaccination, ajoute-t-il. "En tant que ministre de l'Économie, je donne simplement le cadre qui doit permettre à notre économie de se redresser", dit-il.

D'autre part, s'il ne dit pas clairement qu'il faut rendre payant les tests PCR et antigéniques aux récalcitrants à la vaccination, Bruno Le Maire note que "la politique de tests gratuits, multiples, et parfois de convenance pour les personnes qui refusent de se faire vacciner, ne peut pas être une réponse sanitaire adaptée". Et de rappeler que les test coûtent "près de 100 millions d'euros par semaine", soit 5 milliards d'euros cette année.

Bruno Le Maire : "Nous aurons une croissance forte en 2021"Source : TF1 Info
JT Perso

Si, au regard de la situation actuelle, Bruno Le Maire considère que l'économie française n'a pas besoin d'un deuxième plan de relance, "des investissements publics sont nécessaires" dans les secteurs les plus innovants. "Le président de la République annoncera leur montant dans les prochaines semaines", ajoute-t-il, soulignant qu'une coopération européenne est indispensable.