L'info passée au crible
Verif'

Un décret pour couper l'électricité des particuliers cet hiver est-il à l'étude ?

Caroline Quevrain
Publié le 21 juillet 2022 à 18h35
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Le gouvernement réfléchirait à un texte pour permettre des coupures de courant cet hiver, en cas de pénurie.
Des mesures de délestage sont "appliquées aux gros consommateurs", dément le ministère de la Transition énergétique.

Les Français risquent-ils de subir des coupures intempestives de courant cet hiver ? Oui, d’après le site Planète 360, connu pour diffuser des fausses informations sur la pandémie ou la guerre en Ukraine. "EXCLU : Le gouvernement se donnera le droit de couper l’électricité aux particuliers, sans compensation financière, en cas de pénurie d‘énergie. Un décret est en cours de rédaction", affirme cette publication en joignant la capture d’écran d’un article. 

Selon le site conspirationniste Planète 360, le gouvernement travailler sur un décret pour permettre des coupures de courant cet hiver. - capture écran

Surligné en jaune, on peut lire : "Selon nos informations, un décret est en cours de rédaction pour permettre des coupures d’électricité et mesures de délestage chez les particuliers, sans que celles-ci donnent lieu à indemnisation, à la différence de ce qui est fait pour les entreprises". Et en fin de page, le nom de Martine Orange, journaliste à Mediapart. En effet, cet article provient bien du site d’information. Publié le 8 juillet dernier et toujours accessible en ligne, le sujet s'intéresse à l’endettement que connait EDF et conclut sur ce risque, qui pèserait l’hiver prochain sur les consommateurs.

Le délestage, pas plus de 2h par an

Contacté, le ministère de la Transition énergétique dément vigoureusement travailler sur un tel texte : "C'est totalement faux. Un tel décret n'est absolument pas à l'ordre du jour". Il rappelle que "les mesures de délestage sont des mesures d'urgence, appliquées aux gros consommateurs d'énergie en cas de situation extrême, en vue d'éviter des ruptures pour l'ensemble des consommateurs".

Des coupures temporaires et ciblées sont une hypothèse bien réelle, s’agissant du gaz naturel. Ainsi, le délestage a été rendu possible le 8 avril dernier, par un décret paru au Journal officiel. Les consommateurs pouvant être concernés par ces coupures y sont définis par ordre de priorité, les plus importants étant visés les premiers. Le délestage, renvoyant à des coupures ponctuelles et localisées, est lui-même encadré par la loi. Il ne peut "dépasser deux heures par an en moyenne".

Lire aussi

Et dans la presse régionale début juin, Emmanuel Macron avait tenté d’être rassurant en affirmant qu’il n’y avait "aucun risque de coupure" d’électricité l’hiver prochain. Répondant sur Twitter à un spécialiste de l’énergie de Colombus Consulting, la journaliste de Mediapart a pourtant maintenu ses informations "sur un décret à l’étude", sans citer ses sources comme tout bon journaliste. Avant de conclure : "Nous verrons cet hiver !".

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline Quevrain

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info