Le taux de chômage en France au sens du Bureau international du Travail (BIT) s'est stabilisé à 7,5 % de la population active au premier trimestre 2024, a annoncé l'Insee, vendredi 17 mai.
6000 chômeurs supplémentaires ont été recensés au cours du dernier trimestre écoulé, portant leur nombre à 2,3 millions en France (hors Mayotte).

L'exécutif veut le ramener à 5% en 2027. Le taux de chômage en France au sens du Bureau international du Travail (BIT) s'est stabilisé à 7,5% de la population active au premier trimestre 2024 par rapport au trimestre précédent, a rapporté l'Insee, vendredi 17 mai.

Dans le détail, 6000 chômeurs supplémentaires ont été comptabilisés au cours du dernier trimestre écoulé, portant leur nombre dans la France entière (hors Mayotte) à 2,3 millions selon ce mode de calcul qui permet les comparaisons internationales. Le taux de chômage avait atteint fin 2022-début 2023 son niveau le plus bas depuis 1982, à 7,1% de la population active. À 7,5%, il demeure inférieur de 3 points de pourcentage à son pic de mi-2015.

Au dernier trimestre, le taux de chômage augmente de 0,6 point pour les 15-24 ans, à 18,1% (+1,5 point sur un an). Il se replie de 0,2 point pour les 25-49 ans à 6,8%, et est quasi-stable pour les 50 ans et plus à 5,1% (+0,1 point). Le taux de chômage diminue légèrement (-0,1%) pour les femmes à 7,3% et augmente (+0,1%) pour les hommes, à 7,7%.

Le halo autour du chômage, constitué des personnes considérées comme inactives par le BIT parce qu'elles souhaitent un emploi mais n'en recherchent pas ou ne sont pas disponibles, diminue légèrement de 16.000 personnes et concerne 1,9 million de personnes. Le taux de chômage de longue durée, c'est-à-dire les demandeurs en recherche depuis au moins un an, est stable à 1,8% de la population active. Le nombre de ces chômeurs diminue de 23.000 par rapport au dernier trimestre 2023, à 549.000 personnes.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info