Pour "rapidement" lancer la renationalisation d'EDF, le prochain PDG sera nommé de façon anticipée

Publié le 7 juillet 2022 à 9h57

Source : JT 20h Semaine

Le ministère de l'Économie a indiqué vouloir mettre en œuvre "rapidement" la renationalisation d'EDF.
Cela débute par la nomination d'un nouveau PDG, dont le processus a commencé "dès à présent".
L'actuel président-directeur Jean-Bernard Lévy devrait laisser sa place, au plus tard le 18 mars 2023.

Aussitôt annoncé, le chantier de renationalisation a débuté. Jeudi, le ministère de l'Économie a indiqué dans un communiqué que le processus de succession de l'actuel PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy, allait commencer "dès à présent", afin de mettre "rapidement" en œuvre la renationalisation de l'énergéticien désirée par le gouvernement.

Un nouveau PDG d'ici mars 2023

"Je souhaite que la nouvelle direction d’EDF soit opérationnelle dès la rentrée prochaine", a de son côté déclaré sur Europe 1 le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, tout en justifiant l'annonce qu'a faite la Première ministre lors de sa Déclaration de politique générale mercredi. "Nationaliser EDF, c'est nous donner toutes les chances d'être plus indépendants dans les années qui viennent en matière énergétique. C'est une décision stratégique forte et nécessaire pour le pays", a défendu le ministre, dix-sept ans seulement après l'ouverture du capital de l'entreprise et de son entrée en Bourse fin 2005.

Dans un communiqué séparé, le conseil d'administration d'EDF a indiqué avoir "pris connaissance de la décision conjointe" de l’État et de son PDG concernant ce remplacement anticipé. "Conformément aux dispositions applicables, cette nomination fera l’objet d’une proposition du conseil d’administration à l’État", précisent les administrateurs dans leur communiqué.


Aurélie LOEK

Tout
TF1 Info