Inflation : les prix s'envolent

Pouvoir d'achat : "Nous sommes au cœur du pic inflationniste", affirme Olivier Véran

LC.
Publié le 10 juillet 2022 à 15h02
JT Perso

Source : Le Grand Jury

Ce dimanche 10 avril, le porte-parole du gouvernement Olivier Véran était l'invité du "Grand Jury" sur RTL, LCI, et Le Figaro.
Lors de cet entretien, il est revenu sur l'inflation exponentielle en France.
Pour lui, comme pour Bruno Le Maire, elle sera bientôt jugulée par les aides de l'exécutif.

Pressé par l'inflation qui grimpe, le gouvernement veut aider les Français, et surtout les rassurer : la hausse des prix ne va pas durer. "Le pic inflationniste, c’est maintenant. C'est donc là qu’il faut compléter notre arsenal de mesures pour protéger nos compatriotes", a insisté, jeudi 7 juillet, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire à la sortie du Conseil des ministres.

Un "combat" de l'exécutif

Invité ce dimanche du Grand Jury de RTL-Le Figaro-LCI, le porte-parole du gouvernement Oliver Véran abonde. La France est effectivement "au cœur du pic inflationniste", appuie-t-il, citant pour preuve plusieurs indicateurs dont le prix du baril. Atteignant près de 150 dollars au début de la guerre en Ukraine, "il est à 120 dollars aujourd'hui et devrait se stabiliser, avant de redescendre. De l'autre côté, on est en train de redémarrer d'autres sources énergétiques au niveau européen, pour là aussi, que la hausse des prix redescende", poursuit le ministre. Ces facteurs conjugués "font savoir que, même si la situation géopolitique reste instable, la situation ira en s'améliorant dans quelques mois", assure-t-il.

D'ici là, l'exécutif enchaine les annonces d'aides pour les Français. Après déjà plus de 25 milliards d'euros mis sur la table depuis automne 2021, le gouvernement compte faire adopter son nouveau projet de loi "pouvoir d'achat". Parmi les principales mesures figurent la revalorisation anticipée des retraites et des prestations sociales, le chèque alimentaire, la prolongation de la remise carburant ou encore le triplement de la prime Macron.

Lors du quinquennat précédent, "le pouvoir d'achat a augmenté de plus de 5 %, c'est la plus forte hausse depuis des décennies dans notre pays", appuie Oliver Véran. Et d'ajouter : "Ce qui veut dire que le pouvoir d'achat, c'est notre combat. Et c'est pour ça que nous baissons les impôts et que nous intervenons pour aider les plus fragiles."

Lire aussi

"Mais, ce qui est important, c'est que nous devons faire attention aux dépenses publiques. Il faut faire attention à ce que ces dépenses ne finissent pas par nous coûter trop cher", poursuit le porte-parole du gouvernement. Un mantra déjà répété par le ministre des Comptes publics Gabriel Attal dans le Parisien cette semaine. L'exécutif est passé "du quoi qu’il en coûte" pendant la crise Covid-19 au "combien ça coûte".


LC.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info