Inflation : les prix s'envolent

Pouvoir d'achat : sur LCI, Michel-Édouard Leclerc réitère son appel à identifier les "sources réelles de l'inflation"

Idèr Nabili
Publié le 3 juillet 2022 à 19h55
JT Perso

Source : TF1 Info

Invité de LCI ce dimanche, Michel-Édouard Leclerc a invité les députés à lancer une "mission d'information parlementaire" pour rechercher les causes de la hausse des prix.
Selon le président du comité stratégique des centres E.Leclerc, "avant de se retourner vers la puissance publique pour demander des aides, il faut s'attaquer aux sources de l'inflation".

La hausse des prix que subissent les Français depuis plusieurs semaines est-elle justifiée ? C'est la question que pose Michel-Édouard Leclerc. Jeudi, le président du comité stratégique des centres E.Leclerc a estimé sur RMC que "la moitié des hausses de prix" demandées par les industriels de l'agro-alimentaire n'étaient "pas transparentes et suspectes", appelant le Parlement à ouvrir une commission d'enquête sur les origines de l'inflation.

Invité sur LCI ce dimanche, Michel-Édouard Leclerc admet qu'il ne réemploierait pas exactement les mêmes termes, mais persiste : "il faudrait se mettre d'accord sur les sources réelles de l'inflation". "Il y a de la spéculation", dénonce-t-il (voir vidéo en tête de cet article). "Mon sujet n'est pas de jeter l'opprobre sur les marques agroalimentaires", mais "quand on vous dit, sans vous montrer les factures d'achats, que le cours de l'aluminium justifie qu'on vous le répercute... Qui achète au cours quand c'est élevé ?"

Leclerc réclame "la transparence sur les factures"

Pour Michel-Édouard Leclerc, "l'ensemble de la chaîne" de distribution est responsable de la hausse des prix. "Les industriels doivent aussi arrêter d'accepter toutes les hausses", demande-t-il. "Quand vous entendez que si un distributeur accepte une hausse de 34% sur le prix d'une huile, il sera livré à 130% de ses demandes, et ainsi son concurrent n'en aura pas... Vous vous dites que la spéculation (est aussi provoquée) par des industriels qui veulent en évincer d'autres."

Lire aussi

Or, ces factures en hausse sont, in fine, répercutées sur le prix réclamé au consommateur, ce qui pousse le gouvernement à préparer une loi pour préserver le pouvoir d'achat des Français. "Avant de se retourner vers la puissance publique pour demander des aides, avant de redemander à taper sur les fonds publics, il faut s'attaquer aux sources de l'inflation", réclame d'abord Michel-Édouard Leclerc, qui en appelle aux nouveaux députés. "Même une mission d'information parlementaire nous serait profitable", assure-t-il. "Tout le monde a intérêt à ce que la transparence soit faite sur les factures."


Idèr Nabili

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info