Gabriel Attal a annoncé dimanche un durcissement des règles de l'assurance chômage.
Baisse de la durée d'indemnisation, allongement de la durée de travail pour prétendre à l'allocation...
Le 20H de TF1 fait le point.

Léo a 29 ans et cherche du travail dans le numérique. Pour lui, le durcissement des règles d'indemnisation est une mauvaise nouvelle. "Ça va me forçer à signer des contrats que je devrais refuser, parce que soit ça ne me correspond pas, soit je ne suis pas rémunéré à la hauteur de mes compétences", explique-t-il.

L'objectif est uniquement financier et on s'en prend toujours aux mêmes depuis plusieurs années.
Olivier Guivarch, secrétaire national CFDT.

Aujourd'hui, pour percevoir des indemnités, il faut avoir travaillé au moins six mois au cours des 24 derniers mois. À partir du 1er décembre, il faudra avoir travaillé huit mois au cours des 20 derniers mois.  "Etant donné que la France est endettée et s'endette de plus en plus, il faut trouver des solutions", estime une passante. Travailler plus sur une période plus courte et pour toucher des allocations moins longtemps. La durée d'indemnisation maximale va diminuer de 18 mois aujourd'hui à 15 mois au 1er décembre 2024.

Le durcissement de trop. "L'objectif est uniquement financier et on s'en prend toujours aux mêmes depuis plusieurs années , ce qui pose beaucoup de problèmes de pauvreté et de précarité", dénonce Olivier Guivarch, secrétaire national CFDT. Selon ses estimations, la réforme doit permettre de réaliser à terme 3,6 milliards d'euros d'économies par an. 

Mais va-t-elle aussi permettre de créer des emplois ? "Cela pousse les gens vers le travail, pour les personnes âgées, en général, entre 25 et 55 ans. Par Contre, en France, comme la majotrité des chômeurs de longue durée, ce sont des Seniors et des moins des jeunes de moins de 25 ans sans qualification, sur eux, ses réformes ont moins d'impact", analyse dans la vidéo du 20H de TF1 en tête de cet article, Anne-Sophie Alsif, cheffe économiste (BDO France). Des tours de vis d'un côté et un coup de pouce de l'autre. Les chômeurs de plus de 57 ans, qui retrouvent un travail moins bien payé, pourront cumuler leur nouveau salaire avec une indemnité chômage. 


La rédaction de TF1 | Reportage Noé Gandillot, Matthias Beringer

Tout
TF1 Info