Partout sur le territoire, des friches industrielles offrent des opportunités.
Si les réaménager est long et coûteux, le bénéfice à long terme est positif.
C'est ce qu'espère la ville de Rive-de-Gier, en réhabilitant la "friche Duralex".

Ce sont 27 hectares désertés depuis plus d'une décennie, au cœur d'une commune de la Loire de 15.000 habitants, que l'on peut découvrir dans le reportage de TF1 en tête de cet article. Cette friche industrielle deviendra bientôt un quartier flambant neuf, au terme de travaux colossaux. En 2007, à Rive-de-Gier (Loire), la verrerie Duralex avait fermé ses portes, et laissé place à quinze années de déshérence.

"Friche Duralex"

Pendant cette période, la "friche Duralex" a été successivement squattée, incendiée, et surtout inexploitée. Pour le maire à l'initiative du projet, ce terrain est une mine d'or : un projet à 50 millions d'euros pour accueillir des logements, des entreprises et faire place à la nature. Mais dépollution, désamiantage et réaménagement de la rivière, sont les étapes indispensables avant de pouvoir reconstruire.

Dans la commune voisine de Saint-Chamond (Loire), c'est une ancienne usine d'armement qui a été transformée. Pour un budget de 100 millions d'euros, 40 hectares ont été réaménagés, avec la volonté de conserver la structure existante. Avec la chute des industries, des familles entières d'habitants avaient quitté la ville. Aujourd'hui, redonner vie à ce site permet de relancer l'économie.


La rédaction de TF1info | Reportage : Séverine Agi, Sylvain Thizy

Tout
TF1 Info