Take-Two, l'éditeur américain qui détient notamment le jeu vidéo "Grand Theft Auto" (GTA), va licencier une partie de ses effectifs.
Environ 5% de son personnel va quitter l'entreprise, soit plusieurs centaines de personnes.
En cause ? La volonté affichée de réduire les coûts.

Le secteur des jeux vidéos toujours en difficulté. L'éditeur américain Take-Two, qui détient notamment les très populaires "Grand Theft Auto" (GTA) et "NBA 2K", a annoncé mardi 16 avril le licenciement de 5% de son personnel, soit plusieurs centaines de personnes. Le groupe va supprimer des projets en cours et ainsi réduire ses besoins en ressources humaines, pour réaliser des économies et augmenter ses marges, a-t-il expliqué dans un document déposé auprès de la SEC, le gendarme américain des marchés.

Près de 12.000 employés dans l'entreprise

Le conseil d'administration de Take-Two "a approuvé un plan de réduction des coûts visant à identifier des gains d'efficacité dans l'ensemble de ses activités et à améliorer les marges de la société, tout en continuant à investir pour la croissance", indique l'entreprise. Elle estime le coût de ce plan compris entre 160 et 200 millions de dollars.

Take-Two, qui comptait 11.580 employés il y a un an, est la dernière entreprise d'une longue liste de sociétés technologiques à mettre en place un plan social en 2024, après une année 2023 déjà marquée par les réductions d'effectifs dans ce secteur. Selon les sites spécialisés, 255 entreprises technologiques ont licencié environ 74.000 personnes en 2024.

Take-Two doit notamment sortir le très attendu "GTA VI", nouvel opus du jeu d'action, dont la date est prévue pour l'année prochaine. La bande-annonce sortie en décembre, montrant des courses-poursuites, des fêtes sur des yachts, et, pour la première fois, un personnage féminin principal, avait été vue plus de 42 millions de fois sur YouTube près de sept heures après sa mise en ligne.


I.N avec AFP

Tout
TF1 Info