Tarif de l'électricité pour les professionnels : les prix devraient presque doubler en 2023

Publié le 1 février 2023 à 17h00, mis à jour le 15 février 2024 à 9h49

Source : JT 20h Semaine

Selon une étude de l'Insee publiée mercredi 1er février, les prix de vente de l'électricité auprès des professionnels vont fortement augmenter en 2023.
La hausse est estimée à 84% en moyenne annuelle par rapport à 2022.
Elle varie toutefois en fonction des secteurs d'activité.

Les tensions autour de l'énergie en Europe et en France sont au cœur des préoccupations des foyers français, mais aussi des entreprises. Il faut dire que depuis 2021, leur facture a explosé, notamment concernant l'électricité. La faute à un contexte international tendu avec la reprise économique liée à la pandémie de Covid-19 et la guerre en Ukraine qui a entraîné de vives tensions sur le marché du gaz russe. À cela, sont venues s'ajouter des difficultés propres à la France, et en particulier la mise à l'arrêt de plusieurs réacteurs nucléaires pour maintenance. 

En ce début d'année 2023, il semble que la situation ne soit pas près de s'améliorer. En effet, dans une note publiée mercredi 1er février, l'Insee pointe qu'en décembre 2022, les prix de l'électricité vendue aux professionnels étaient "supérieurs de 21,7% à ceux de décembre 2021". 

84% d'augmentation en moyenne

Mais la situation pourrait encore se dégrader. Selon les estimations des fournisseurs d'électricité fin décembre, les prix de vente aux clients professionnels devraient augmenter de... 84% en 2023 en moyenne annuelle par rapport à 2022. Cette hausse ne prend toutefois pas en compte les mesures d'aides comme "l'amortisseur électricité", le "guichet d'aide au paiement des factures de gaz et d'électricité" ou encore le "plafonnement pour les très petites entreprises", détaille l'Insee dans son rapport. Par ailleurs, cette hausse devrait varier selon les secteurs d'activité des clients et selon la puissance d'alimentation souscrite.

Les plus touchés devraient être l'agriculture (+92% pour l'électricité prévu en 2023) et les secteurs marchands tertiaires (+77%) et non marchands (+66%). Des industries déjà fragilisées par la hausse des tarifs en 2022 avec des augmentations de, respectivement, +30%, +11% et +26% sur un an. Pour les grandes entreprises et toujours sans prendre en compte les éventuelles aides gouvernementales, "les prix de l'électricité devraient doubler en 2023 en moyenne annuelle", pour celles "qui disposent d'un contrat haute tension", détaille l'Insee. Pour les autres, la hausse devrait être comprise entre 38 et 80%.

Si le secteur des professionnels devrait souffrir, la situation devrait être différente pour les ménages. Selon l'Insee, "la hausse des prix de l'électricité fournie au secteur résidentiel serait limitée à 16% en 2023 en moyenne annuelle en raison d'un bouclier tarifaire" qui limite la hausse des tarifs réglementés de vente à 15%. L'institut pointe ainsi un marché pour les particuliers davantage protégé que pour les clients professionnels.


Annick BERGER

Tout
TF1 Info