Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Travaux : le secteur du bâtiment subit la flambée des prix des matériaux de construction

LT
Publié le 18 juin 2021 à 16h59
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

COÛT - La demande en matériaux de construction est devenue supérieure à l’offre avec la reprise économique mondiale. De fait, les prix flambent et certains chantiers prennent du retard.

Sur les chantiers, les matériaux viennent à manquer. Conséquence : les prix se répercutent sur le portefeuille des clients. Les chantiers prennent du retard. Pour les petites entreprises, la pilule est dure à avaler. Les fournitures des installateurs de climatisation ont notamment augmenté de 35%. De plus, les entrepreneurs sont engagés par les contrats qu’ils ont déjà signés. "On va augmenter nos tarifs sur les nouveaux devis mais sur les anciens qui ont déjà été signés et les chantiers qui sont à venir qui n’ont pas encore été réalisés, on n’a pas le choix, on rogne sur nos marges", témoigne un installateur de climatisation. 

Même son de cloche pour l’acier. Frédéric Mercier revend des pièces aux entreprises de BTP. Depuis le premier confinement, il a de plus en plus de mal à s’approvisionner et quand il en trouve, le prix est prohibitif. "Il y a encore un an et demi, la valeur de ce container était d’environ 15.000 16.000 euros. Là, aujourd’hui, je suis à 21.000 euros et là-dessus je dois ajouter évidemment les coûts de transport qui augmentent aussi. On est passé de 1000 dollars à 5000/6000 dollars aujourd’hui", explique-t-il. Soit 5000 euros. Il répercute donc lui aussi cette hausse sur ses clients pour ne pas perdre d’argent. 

Lire aussi

Parmi eux, une grande entreprise de BTP qui vient d’acheter 50 tonnes d’acier pour construire une maison de retraite. Elle a payé 50.000 euros contre 36.000 euros en temps normal. L’entreprise tente donc de répercuter cette hausse sur ses propres clients en essayant de facturer des travaux supplémentaires. "Quand un client demande de changer certaines choses, certains ouvrages, créer des portes, créer des fenêtres, des trucs comme ça, peut-être qu’on va essayer de gonfler les travaux pour essayer de passer tout ce qu’il y a derrière", confie Carlo Goncalves, chef de chantier. Les entreprises du bâtiment sont inquiètes car elles ignorent jusqu’où les prix vont grimper. 


LT

Tout
TF1 Info