Vacances : l'heure des grands départs

Vacances d'hiver : "Très bon bilan" pour les stations de ski

Audrey LE GUELLEC, avec AFP
Publié le 9 mars 2022 à 11h14, mis à jour le 9 mars 2022 à 17h03
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Pendant ces quatre semaines de vacances scolaires, le niveau de fréquentation dans les stations de sport de sport d'hiver a dépassé celui d'avant la pandémie de Covid-19.
L'ensemble des massifs en ont profité.

Malgré le Covid et la vague Omicron qui a massivement touché l'Hexagone en ce début d'année, les Français ont soufflé pendant les quatre semaines de vacances scolaires qui viennent de s'achever. Et beaucoup ont choisi la montagne comme destination. Les stations de ski ont en effet renoué durant ces congés d'hiver avec un niveau de fréquentation "très bon" et supérieur à celui d'avant la pandémie de Covid-19, selon l'Observatoire national des stations de montagne.

"Après une saison lourdement [affectée] par la fermeture des domaines skiables dans les stations françaises, les vacances d’hiver de février 2022 se clôturent sur un très bon bilan, avec un taux d’occupation de l’ensemble des hébergements de 87%, soit une hausse de 6% par rapport à l’hiver 2019-2020 (82%)", se félicitent les professionnels de la montagne dans un communiqué.

Les Britanniques en tête de podium

L'ensemble des massifs ont pu faire "le plein" et ce "malgré un niveau d’enneigement hétérogène", ajoutent-ils. Ainsi, les Alpes du Nord enregistrent un taux d’occupation des hébergements de 87%, les Alpes du Sud de 84% et les Pyrénées de 83%.

Les Britanniques "retrouvent, à l’issue des vacances de février, la première place en matière de fréquentation internationale, avec plus d’un quart des nuitées (26,4%)", souligne l'observatoire, qui relève toutefois un recul de 5% des nuitées de cette clientèle par rapport à la saison 2019-2020. Le podium est complété par les clientèles néerlandaises (18% des nuitées) et belges (13% des nuitées). "Les Français, mais aussi la clientèle étrangère, ont une nouvelle fois plébiscité la montagne pour leurs vacances d’hiver, et ce, malgré une situation sanitaire qui n’était pas stabilisée. C’est une immense bouffée d’oxygène pour tout l’écosystème de la montagne", se réjouit le président de l'Association nationale des maires des stations de montagne (ANMSM), Jean-Luc Boch. Ce dernier s'est montré prudent pour la suite de la saison, et notamment les vacances de printemps, pour lesquelles les réservations, notamment concernant les clientèles internationales, accusent "pour l'instant un retard".

Lire aussi

Les stations avaient connu une chute brutale de leur fréquentation durant les vacances de février 2021, marquées par la fermeture des remontées mécaniques en raison du Covid-19. Pour les vacances de Noël, les stations, bien qu'affichant un taux d'occupation "satisfaisant", avaient alors pâti de l'absence de la clientèle britannique en raison de la flambée épidémique.


Audrey LE GUELLEC, avec AFP

Tout
TF1 Info