Twitter désormais dans la galaxie Musk

Elon Musk fait volte-face et veut à nouveau acheter Twitter

I.N
Publié le 4 octobre 2022 à 23h21
JT Perso

Source : JT 20h WE

Après y avoir renoncé au cœur de l'été, Elon Musk veut finalement racheter Twitter.
Le milliardaire a envoyé une lettre au groupe californien en ce sens.
Les deux parties doivent pourtant se retrouver pour un procès mi-octobre, après la rupture de l'accord conclu au printemps dernier.

Achètera ou n'achètera pas ? Après avoir proposé au printemps d'acquérir Twitter contre 54,2 dollars par action, Elon Musk avait finalement décidé en juillet dernier de renoncer unilatéralement à l'accord. Près de trois mois plus tard, le milliardaire change encore d'avis. Ce mardi, le réseau social a confirmé avoir reçu une offre d'Elon Musk.

"Nous avons reçu la lettre. [...] L'intention de l'entreprise est de conclure cette transaction" au prix défini en avril, ont indiqué les propriétaires de Twitter. Plus tôt dans la soirée, un article de l'agence Bloomberg évoquait déjà cette nouvelle offre de rachat. La cotation de l'action Twitter avait alors été suspendue "en attendant des informations" officielles. Celles-ci sont finalement arrivées. Elon Musk "entend conclure la transaction envisagée par l'accord de rachat du 25 avril 2022", écrivent ses avocats dans une lettre adressée au groupe californien et déposée ce mardi auprès du gendarme boursier américain, la SEC.

Le procès entre Musk et Twitter annulé ?

Un rebondissement qui intervient quelques jours seulement avant le début du procès qui doit opposer les deux parties. Après la rupture unilatérale de l'accord cet été - Elon Musk reprochait notamment au réseau social un nombre important de faux comptes et une censure des utilisateurs -, Twitter avait lancé des poursuites pour forcer le milliardaire à honorer ses engagements.

Une menace visiblement toujours présente dans l'esprit du patron de Tesla, qui réclame dans sa lettre la fin des procédures judiciaires en cours devant le tribunal spécialisé du Delaware. Le procès, qui doit se tenir du 17 au 21 octobre, ne devrait pas avoir lieu si Twitter accepte cette nouvelle offre.

Lire aussi

"Twitter va vouloir un contrat blindé cette fois-ci, qui dira, en substance, 'donne-nous l'argent et on peut conclure'", estime auprès de l'AFP Adam Badawi, professeur en droit des affaires à l'université de Berkeley. "Ils vont vouloir que Musk avance une bonne partie de la somme totale. Selon certaines spéculations, Musk aurait pu avoir à payer des intérêts substantiels, et donc devoir débourser bien plus que les 54,2 dollars par action."


I.N

Tout
TF1 Info