La voiture électrique, le véhicule de demain ?

UE : la fin des véhicules à moteurs thermiques définitivement actée pour 2035

Emilie Roussey avec AFP
Publié le 27 octobre 2022 à 22h12
JT Perso

Source : JT 13h WE

D'ici 2035, les véhicules neufs à moteur thermique ne pourront plus être vendus en UE.
Un fonds de transition doit être créé d'ici à 2025 pour les salariés du secteur.
L'industrie automobile représente actuellement 15% des émissions de CO2 de l'UE.

Le président de la commission Environnement du Parlement européen parle d'une "décision historique". Les eurodéputés et les Etats membres de l'UE ont trouvé jeudi soir un accord sur une législation européenne qui prévoit la fin de la vente de véhicules neufs à moteur thermique à l'horizon 2035, ont annoncé les négociateurs.

"Nous venons de finir les négociations sur les standards CO2 des voitures. Décision historique de l'UE pour le climat qui confirme définitivement l'objectif de 100% véhicules zéro émissions en 2035 avec des étapes intermédiaires en 2025 et 2030", a tweeté l'eurodéputé français Pascal Canfin, président de la commission Environnement du Parlement européen. "Nous avons un accord", a également tweeté un porte-parole de la présidence tchèque du Conseil de l'UE.

Les ministres des Vingt-Sept avaient approuvé en juin, dans la foulée du Parlement européen, le projet de la Commission européenne de réduire à zéro les émissions de CO2 des voitures neuves en Europe à partir de 2035. Cette législation européenne signifie l'arrêt de facto des ventes de voitures et véhicules utilitaires légers neufs à essence et diesel dans l'UE à cette date, ainsi que des hybrides (essence-électrique), au profit de véhicules 100% électriques.

Cette nouvelle réglementation doit permettre de contribuer à atteindre les objectifs climatiques du continent et notamment la neutralité carbone à horizon 2050. L'automobile étant le premier mode de déplacement des Européens, il représente un peu moins de 15% des émissions de CO2 dans l'UE. 

Un fonds de transition pour les salariés du secteur

Pour remédier aux incidences de cette nouvelle législation sur le marché de l'emploi du secteur automobile, la question de la création d'un fonds de transition était aussi sur la table des négociations. 

A ce sujet, Pascal Canfin a annoncé sur Twitter la création d'un processus "pour avoir en 2025, après évaluation précise des besoins financiers, un Fonds de transition juste dédié pour les salariés de la filière et en 2023 une nouvelle loi viendra accélérer encore le déploiement pour les flottes d’entreprise". 

Lire aussi

L'industrie automobile emploie actuellement directement ou indirectement plus de 13 millions d'Européens, soit 7% du marché de l'emploi dans l'UE, selon l'Association des constructeurs européens (ACEA).


Emilie Roussey avec AFP

Tout
TF1 Info