10.000 emplois supprimés par Philips après d'importantes pertes liées au rappel des respirateurs

par A. Lo.
Publié le 30 janvier 2023 à 9h39, mis à jour le 30 janvier 2023 à 9h51

Source : JT 20h Semaine

6000 emplois vont être supprimés par Philips d'ici 2025, a annoncé son PDG, Roy Jakobs.
Cette réduction d'effectifs s'ajoute à la suppression de 4000 emplois déjà décidée par le groupe en octobre.
Des annonces toujours conséquentes au rappel d'appareils respiratoires défectueux par l'entreprise.

Philips ne se remet pas du scandale. Plusieurs mois après un rappel d'appareils respiratoires défectueux pour l'apnée du sommeil, le PDG du groupe, Roy Jakobs, a annoncé la suppression de 6000 emplois d'ici 2025, qui s'ajoute à une première réduction de 4000 postes décidées en octobre. Pour le dirigeant de Philips, il s'agit d'une décision "difficile, mais nécessaire".

Un scandale qui impacte toujours l'entreprise

Depuis juin 2021, Philips a été contraint d'engager une campagne massive de rappel de plusieurs modèles défectueux de respirateurs, utilisés notamment par des patients souffrant d'apnée du sommeil. Cette opération a fait chuter sa valeur boursière de 70%.

Ces appareils, utilisés par 350.000 patients en France et 1,5 million en Europe, contiennent une mousse insonorisante. C'est elle qui est en cause : le groupe a remarqué que des particules sortaient de certains appareils et pouvaient être inhalées ou ingérées par le patient. En France, au niveau pénal, la justice française s'est saisie depuis juin de plusieurs plaintes pour tromperie aggravée et mise en danger de la vie d'autrui, déposées par des patients.


A. Lo.

Tout
TF1 Info