Au cœur des régions

Laguiole : les couteliers de l'Aveyron dépités après le rejet de leur demande d'IGP

Laetitia Asgarali Dumont | Reportage TF1 Alice Bacot et Lucas Garcia
Publié le 12 avril 2022 à 16h11
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

La demande d'indication géographique protégée portée par les fabricants de couteaux Laguiole du nord de l'Aveyron a été rejetée.
Ils se heurtent à une autre procédure d'IGP lancée par les couteliers de Thiers, à 200 km de Laguiole.

Une grande déception pour les couteliers aveyronnais. Leur demande pour faire reconnaitre leur couteau de Laguiole grâce à une indication d'origine protégée (IGP) a été rejetée ce lundi 11 avril par l'Institut national de la propriété industrielle. "On est très déçu et surpris que l'INPI ne nous donne pas un avis favorable", a aussitôt déclaré Honoré Durand, président du syndicat des fabricants aveyronnais des couteaux de Laguiole.

Ce couteau, connu dans le monde entier, a été créé il y a 200 ans à Laguiole. Ce village, du plateau de l'Aubrac, qui compte 1 200 habitants, revendique un savoir-propre : "Pour nous, c’est important de garder la fabrication du couteau ici parce qu’on est la seule industrie manufacturière du village. Si on n’a pas l’IGP, effectivement ça peut être la porte ouverte à la délocalisation de la fabrication de certaines pièces, voire même de tous les couteaux", s'inquiète Honoré Durand dans le reportage de TF1 en tête de cet article.

Une autre demande d'IGP à Thiers

Depuis des années, les couteaux de Laguiole sont une source de discorde. Les artisans de cette commune de l'Aveyron ne sont pas les seuls à le fabriquer dans l'Hexagone. Les couteliers de Laguiole se heurtent à la demande d'indication géographique protégée également formulée par des couteliers de Tiers, dans le Puy-de-Dôme, à près de 200 kilomètres d'ici.

"Si l'INPI valide la demande de Thiers, l'indication géographique englobera six départements et les couteaux pourront être fabriqués à 250 ou 300 km de Laguiole", selon Honoré Durand. D'après celui qui dénonce "un manque de clarté pour le consommateur", "ce ne sont pas du tout les mêmes conditions de fabrication sur les deux territoires". L'indication géographique réclamée par les couteliers de Thiers, déposée en 2021, est pour sa part encore à l'étude.

Lire aussi

Pour se différencier de leurs concurrents, les couteliers de Laguiole misent sur la qualité. Dans les boutiques du village, le couteau 100% fait à Laguiole est un argument de vente imparable. "Quand le client va acheter un couteau IGP, il va acheter un vrai couteau de Laguiole fait à Laguiole. Si vous mettez derrière une IGP des couteaux qui sont fabriqués ailleurs, moi je considère qu’on va tromper le client", fait valoir auprès de TF1 Xavier Costes, directeur industriel de La Forge de Laguiole. Pour tenter à nouveau d'obtenir ce label, les couteliers de l'Aveyron ont fait appel devant la cour d'appel spécialisée en droit de la propriété intellectuelle de Marseille, compétente en la matière.


Laetitia Asgarali Dumont | Reportage TF1 Alice Bacot et Lucas Garcia

Tout
TF1 Info