Voiture : combien dépense-t-on réellement par mois ?

par Marie BOUISSEREN | Chronique : Maud DESCAMPS
Publié le 22 février 2024 à 11h30

Source : Bonjour !

Même si beaucoup de villes font la chasse aux automobiles, la voiture reste indispensable pour la majorité d'entre nous.
En moyenne, les Français consacrent 300 euros par mois à l'entretien de leur auto.
L'analyse de Maud Descamps.

Malgré la mobilisation de beaucoup de villes pour limiter la circulation des voitures, une majorité de Français en a véritablement besoin au quotidien et ne peut trouver d’alternative pour se déplacer. Mais par mois, cela a un coût. Selon l’Ifop, environ 300 euros sont consacrés chaque mois par les automobilistes à l’entretien de leur voiture, sans compter le leasing et l’achat du véhicule. Maud Descamps nous détaille ce prix dans Bonjour ! La Matinale TF1.

Assurance, carburant, péages, parking…

Dans le détail, cela comprend le carburant, les réparations chez le garagiste qui coûte de plus en plus cher avec la (presque) obligation de se rendre dans un garage affilié à la marque du véhicule à cause de l’électronique, mais aussi les assurances et les péages. Et le prix des assurances auto n’est pas à négliger dans nos factures mensuelles : en moyenne, cela représente entre 20 et 50 euros par mois par véhicule assuré. La hausse du prix des péages ne s’arrête pas là aussi, avec +3 % annoncés pour 2024. 

Le budget peut encore s’alourdir si vous ajoutez la location d’un parking pour vous rendre sur votre lieu de travail ou proche de chez vous si votre logement n’en contient pas. Selon Indigo, la location d’une place de parking, c'est en moyenne 88 euros par mois. 

Comment s’en sortir ?

Il y a deux écoles : ceux qui décident de ne plus se servir de leur voiture, pas même pour rendre visite à des proches ou faire leurs courses avec la hausse des prix du carburant, et ceux qui se débrouillent et préfère faire les réparations eux-mêmes. Autre tendance : 800 000 Français ont décidé de faire l’impasse sur l’assurance auto pour limiter au maximum leurs frais. Le souci, c’est qu’elle est obligatoire. En effet, si vous roulez sans assurance, cela est considéré comme un délit, passible d’une amende allant jusqu’à 3 750 euros. 

Les solutions pour palier à ces dépenses sont malheureusement minimes. Quelques dispositifs avaient été mis en place par le gouvernement, tel que le leasing social et le chèque carburant. Seulement, le leasing social a eu un tel engouement que le nombre de véhicules disponibles est désormais très limité, voire nul. Le chèque carburant, lui, est amené à disparaître. L’alternative peut être alors d’investir dans un véhicule électrique pour limiter l’entretient (pas de vidange, par exemple), mais le prix d’achat est bien souvent très onéreux.


Marie BOUISSEREN | Chronique : Maud DESCAMPS

Tout
TF1 Info