LE WE 20H

Alerte aux pilleurs de serres : les vols de fraises, asperges ou melons se multiplient

A. B. | Reportage TF1 Baptiste Guénais, Philippe Fontalba
Publié le 23 mai 2022 à 13h43, mis à jour le 23 mai 2022 à 14h20
JT Perso

Source : JT 20h WE

Les agriculteurs sont confrontés à la multiplication des vols de leurs productions, sous serre ou en plein champs.
Les préjudices sont importants, alors que les auteurs semblent être des professionnels.
De nombreuses enquêtes ont déjà été ouvertes dans plusieurs départements.

L’ampleur est inédite. Dans les champs, les larcins sont fréquents, mais les producteurs de fruits et légumes font désormais face à des vols de plus grande envergure. Asperges, fraises, tomates, melons… Aucune production n’est épargnée par des auteurs qui semblent de plus en plus professionnels. 

Christophe Charvin, qui témoigne dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article, est producteur de fraises dans le Vaucluse. Il s’est rendu compte du vol alors qu’il venait récolter une partie de sa production. Des pieds arrachés et au total, 1 000 euros de production dérobés en quelques heures. Une opération juteuse pour les voleurs, qui forcent les agriculteurs à redoubler de vigilance. 

Les producteurs appelés à la plus grande vigilance

Après plusieurs semaines de rondes pour surveiller son exploitation, l’agriculteur a pris la décision d’installer des caméras. Face à cette multiplication des infractions, le maire de Caderousse (Vaucluse), Christophe Reynier-Duval, a fait appel aux forces de l’ordre. "Ce n'est pas la ménagère qui remplit son petit panier, soyons clairs, dit-il dans le reportage de TF1. C’est par caisses entières, avec des véhicules appropriés où on va mettre des cagettes", poursuit-il, parlant de "bandes organisées". En réponse, les gendarmes ont intensifié leurs patrouilles notamment dans les parcelles les plus reculées, dans lesquelles les vols sont les plus fréquents. 

Aucun territoire ne semble épargné. Le 20H de TF1 s'était déjà rendu début mai dans un village du Bas-Rhin où des plants d’aubergines, de concombres et de courgettes venaient d'être dérobés. Près de 500 plants au total, soit un manque à gagner de 7.000 euros pour Maurice Meyer, à la tête de l’exploitation. Dans la vidéo ci-dessous, ce dernier estime que le vol a été commis par des professionnels. "Aucun indice, rien n’a été cassé, pas le moindre plant qui a été écrasé, pas le moindre petit dégât." Le maraîcher a porté plainte et une enquête est en cours. 

Fruits et légumes : vols en plein champsSource : JT 20h WE
JT Perso

La gendarmerie nationale prend ces affaires très au sérieux. "Nous avons constaté depuis la fin du mois d’avril une augmentation de vols de plants de légumes dans différentes exploitations agricoles", indique le Capitaine Antoine Jouclas. Toutefois, il est difficile de prendre les auteurs en flagrant délit, surtout si ces derniers sont sortis de l’exploitation. 


A. B. | Reportage TF1 Baptiste Guénais, Philippe Fontalba

Tout
TF1 Info