La flambée des prix de l'énergie

Carburants : les stations qui appliquent déjà la remise de 18 centimes en ont-elles le droit ?

Antoine Llorca | Reportage TF1 : Pierre Gallaccio, Pascal Marcellin
Publié le 30 mars 2022 à 14h37
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Ce vendredi 1er avril, la ristourne de 18 centimes par litre annoncée par le gouvernement sera mise en place dans toutes les stations-service de France.
Mais certaines d'entre elles l'appliquent déjà.
En ont-elles le droit ?

18 centimes d’euro en moins par litre, c’est déjà une réalité dans certaines stations-service, comme à Franconville (Val-d'Oise). La station en question a affiché mardi matin des prix en baisse sans attendre la date fixée par le gouvernement, le vendredi 1er avril. Et pour cause, les premières livraisons d’essence et de diesel à prix réduit ont déjà commencé.

Comment ça marche ?

Le mécanisme est simple. L’État verse cette remise de 18 centimes par litre aux centrales d’achat. Ces dernières répercutent par la suite les baisses de prix lors des réapprovisionnements des stations. Un système efficace sauf pour les petites stations. La raison ? Elles se font livrer une ou deux fois par mois seulement. Par exemple, David Siravo, gérant de la station-service du garage RSL Automobiles à Saint-Léger-en-Yvelines, espère une livraison ce week-end pour baisser le prix de son essence. "Aujourd'hui, elle est 2,13 euros. À partir du 2 ou du 3 avril, elle sera à 18 centimes de moins, donc 1,98 euro. Ça ne sera pas à partir du 1er avril car je n'ai pas encore été livré", explique-t-il dans la vidéo en tête de cet article.  

Une charte pas toujours respectée

Lors de leur tournage, les journalistes de TF1 Pierre Gallaccio et Pascal Marcellin se sont rendus dans une station-service qui avait baissé ses prix mardi matin. Mais dans l'après-midi, son gérant les avait remontés. Le gérant n'avait pas compris qu'il n'avait pas le droit d'appliquer la ristourne de 18 centimes avant le 1er avril. C'est le distributeur qui l'a contacté pour le prévenir.

Lire aussi

Une situation qui a le don d'agacer Francis Pousse, président national des distributeurs de carburant et énergie nouvelle, Mobilians. Il assure au micro de TF1 que tous les grands distributeurs ont signé une charte de bonne conduite pour attendre le 1er avril avant d’appliquer la baisse des prix. Problème, cette charte ne prévoit aucune sanction si elle n’est pas respectée. "Le but était que tout le monde puisse commencer en même temps puisque évidement, ça peut être perçu comme de la concurrence déloyale face à ceux qui ont décidé de respecter la charte ou de ceux qui n'ont pas encore les moyens parce qu'ils n'ont pas été livrés", affirme-t-il.

Pour les petites stations qui ne seront pas livrées à temps, le gouvernement propose une avance de trésorerie de 3000 euros afin qu'elles baissent leurs prix dès le 1er avril.


Antoine Llorca | Reportage TF1 : Pierre Gallaccio, Pascal Marcellin

Sur le
même thème

Tags

Tout
TF1 Info