Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Ces entreprises qui se prêtent des salariés pour résister à la crise

Publié le 24 février 2021 à 20h17, mis à jour le 24 février 2021 à 23h47
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Frappées par la crise, certaines entreprises sont à l'arrêt. D'où naît cette idée de transférer provisoirement des salariés vers d'autres sociétés, qui elles, tournent à plein régime. Ce prêt de salariés est-il une solution gagnante ?

Dans le Lot-et-Garonne, une PME familiale fabrique depuis plus de 20 ans des pièces d'avion. L'aéronautique est l'un des secteurs les plus touchés par la crise. Alors, sur ses 57 salariés, le patron a dû en licencier 30. Et même pour les 27 restants, il n'y a pas assez de travail. Mais, il ne veut pas se séparer de ces personnels comme Laurent dans lequel il a beaucoup investi.

Le temps que son activité redémarre et pour ne pas mettre cet employé au chômage partiel, son patron a décidé de le prêter à une autre entreprise de la région. Laurent quitte provisoirement l'aéronautique, et rejoint une entreprise de fabrication de confiture. Avec un peu d'adaptation, son métier d'opérateur de machine lui a permis de se fondre parfaitement dans ce nouvel univers. Pour l'instant, dans la région, ils sont une quinzaine de salariés volontaires à expérimenter ce prêt de main d'œuvre qui permet aux secteurs en difficulté de résister.

Avec ce système, dans le cas du chômage partiel où une entreprise doit payer une partie du salaire de la personne concernée, c'est l'entreprise bénéficiaire qui s'en charge. D'ailleurs, le patron provisoire de Laurent est ravi de cette expérience. Et même, il en redemande. L'avantage pour lui qui a des besoins ponctuels est la flexibilité de la formule. Au départ, la mission de Laurent devait durer trois mois. Mais son contrat est prolongé parce que la société a encore besoin de lui.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info