Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Les chiffres vertigineux de la crise du Covid passés au crible par François Lenglet

TF1
Publié le 12 mars 2021 à 12h16, mis à jour le 12 mars 2021 à 12h21
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

ANALYSE - Le chiffre du plan de relance américain donne le vertige. Pourtant, chez nous, il y a d'autres chiffres liés à la pandémie de coronavirus qui sont d'une ampleur totalement inédite. Explications avec François Lenglet, notre spécialiste économie.

Des chiffres qui donnent le vertige. Joe Biden a signé jeudi 11 mars, au lendemain de son adoption par le Congrès, le gigantesque plan de relance de l'économie d'un montant de 1.900 milliards de dollars. Le président des Etats-Unis a signé cette loi depuis le Bureau ovale, sept semaines après son arrivée au pouvoir. 

La pandémie du Covid-19 a fait plus de 525.000 morts aux États-Unis et la première économie mondiale s'est contractée de 3,5% l'an passé, sa pire année depuis la Seconde Guerre mondiale. Existe-t-il d'autres chiffres dans le monde d'une ampleur aussi inédite ? Selon François Lenglet, "la France aussi fait l'expérience de chiffres complètement fous à cause de l'épidémie". Explications. 

"La croissance économique du pays est de -8% en 2020", précise le spécialiste économie TF1-LCI. "Une chute sans précédent depuis 1944. Et si on élimine les guerres, il faut remonter à 1876 pour retrouver une crise aussi profonde que celle qu'on vient de traverser. Le paradoxe est que les revenus de la majorité des Français n'ont pas chuté. Cela parce que le gouvernement a massivement dépensé pour compenser." 

4.500 euros d'endettement en plus par Français sur une seule année

"Avec le chômage partiel, le plan de relance ou la santé, la dette publique française revient à plus de 300 milliards d'euros supplémentaires", poursuit François Lenglet. "Cela représente 4.500 euros d'endettement en plus par Français sur une seule année. Pas de précédent là aussi."

Par ailleurs, "les consommateurs ont aussi provoqué des changements inédits", note-t-il. "Les ventes de bricolage ont augmenté de plus de 30% en juin et en décembre 2020. Les ventes de produits sur Internet sont passées à plus de 32% à cause de la crainte du virus. Mais moins 70% pour le transport aérien français à cause des restrictions sanitaires."


TF1

Tout
TF1 Info