Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

"Aucun n’a été reconnu comme un cluster" : les centres commerciaux poussent pour rouvrir

La rédaction de LCI
Publié le 18 février 2021 à 20h03, mis à jour le 19 février 2021 à 12h02

Source : JT 20h Semaine

CRISE DU COVID-19 - Les centres commerciaux ont fermés depuis le 31 janvier. Mettant en avant une question de "survie", les directeurs de grands magasins interpellent le gouvernement pour obtenir une date de réouverture.

Depuis trois semaines, le centre commercial Westfield Forum des Halles, au cœur de Paris, est complètement désert. Et les clients attendent avec impatience sa réouverture : "J’aimerais bien que cela rouvre, c’est compliqué en ce moment, il n’y a aucun magasin", se désole une jeune femme au micro de TF1 dans le reportage ci-dessus. D'une superficie de 75.000 m², les galeries disposent ici de 110 boutiques, toutes fermées. En plus des mesures qui existaient déjà, comme le sens de circulation et le nombre maximum de personnes autorisées, Alice Dean, responsable du centre, se dit disposée à aller plus loin pour permettre la réouverture de ces centres commerciaux.

"On est prêts à renforcer ces jauges s’il le faut, à renforcer la mise à disposition de gel hydroalcoolique, on est prêts à échanger avec le gouvernement s’il y a d’autres choses à faire. Il est nécessaire de rappeler qu’aucun centre de shopping n’a été reconnu comme un cluster", souligne-t-elle. Au bord de l'asphyxie, les directeurs de grands magasins interpellent le gouvernement pour rouvrir de toute urgence et ne comprennent pas que des galeries de moins de 20.000 m² soient autorisées à recevoir jusqu’à 1.000 personnes.

Dans un communiqué diffusé jeudi, les principales fédérations du commerce ont ainsi demandé au gouvernement de "fixer rapidement un calendrier de réouverture" des centres commerciaux et grands magasins de plus de 20.000 m2, estimant que la "survie de milliers de magasins et de leurs emplois" est en jeu. "Après trois mois de fermetures en 2020 et une période de soldes décevante, les commerces portent un stock de marchandises important qui accroît les difficultés financières des entreprises, tant au niveau de niveau de leur trésorerie que de leurs marges", font-elles valoir.

Tom Delpierre, directeur des galeries du passage du Havre, ouvertes au public à Paris, estime lui aussi qu'il faut à tout prix rouvrir l'ensemble des centres commerciaux : "C’est très important pour maintenir un lien social, mais aussi pour conserver des emplois." En plus d’une date de réouverture, les fédérations professionnelles demandent des précisions sur les indemnisations promises par le gouvernement.


La rédaction de LCI