La Guadeloupe et la Martinique en proie à de vives tensions

Crise en Guadeloupe : Essence, nourriture... la menace d’une pénurie généralisée

TF1 | Reportage L.Merlier, E. Berra, R. Roiné
Publié le 24 novembre 2021 à 10h46
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

CONSÉQUENCES - Face aux barrages de ceux qui s'opposent à la politique sanitaire locale, le préfet de Guadeloupe a pris un arrêté réglementant la distribution de carburants. Résultat : les pénuries impactent les magasins d'alimentation.

Dans les stations d'essence de Guadeloupe, ce mardi 23 novembre, mauvaise surprise pour les clients : il n'y a plus d'essence. "Je vais donc essayer d'en trouver" autre part, se désole une automobiliste. Et pour cause : depuis plusieurs jours, l'approvisionnement en carburant est impossible sur l'île. 

"J'ai appelé le gérant ce matin, et lui-même ne sait pas si on va être livrés parce que pour franchir les barrages, c'est un peu compliqué", explique au 20H de TF1, dans la vidéo en tête de cet article, Lucien Bellevue, responsable d'une station-service Total.

Alors, les clients déçus tentent leur chance dans la station-essence voisine. Là, les pompes fonctionnent toujours, mais plus pour longtemps. "Il y a des stations qui n'ont pas d'essence, et bientôt, nous aussi n'en aurons plus", confie une employée de l'établissement, avant de mettre en cause "les barrages".

Désormais, les automobilistes doivent respecter un rationnement de carburant : 20 litres d'essence par personne, pas davantage. "Évidemment, ça a des conséquences : je ne peux aller travailler, je suis coincée chez moi. (...) Je m'efforce le plus possible de garder de l'essence dans ma voiture", déplore une automobiliste.

Pour les transporteurs, "ça ne vaut pas le coup" de rouler

D'autant que ces difficultés d'approvisionnement touchent tous les secteurs. Car la plupart des routes sont bloquées et la circulation des transporteurs est impossible. "On va perdre trop de temps, ça ne vaut pas le coup",  assure Jérémy Douglas, chauffeur-routier pour la compagnie CDTM Transport qui a renoncé à conduire durant la crise actuelle.

Lire aussi

Même les achats quotidiens dans les supermarchés sont de plus en plus compliqués. Ainsi d'une épicerie où TF1 s'est rendue, et où certains produits commencent à manquer, comme "les légumes, les surgelés, la viandes. On est en pénurie", explique Véronique responsable adjointe de l'épicerie Exo 7.

Pour l'instant, les pénuries les plus importantes touchent surtout les communes éloignées de Pointe-à-Pitre. Mais si le blocage continue, plus aucune ville ne sera épargnée.


TF1 | Reportage L.Merlier, E. Berra, R. Roiné

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info