La France à nouveau exportatrice d'électricité

TG avec AFP
Publié le 10 janvier 2023 à 22h22

Source : JT 20h Semaine

La France recommence à exporter plus d'électricité vers ses voisins européens qu'elle n'en importe, selon RTE.
Un hiver doux et des réacteurs nucléaires relancés expliquent cette nouvelle donne.

L'électricité tricolore repasse dans le vert. Pour la première fois depuis des mois, la France peut à nouveau exporter son énergie. Plusieurs facteurs expliquent cette bonne surprise : le retour d'une importante production nucléaire, la douceur hivernale qui évite de pousser le chauffage et des vents favorables pour la production éolienne.

"Depuis le 1er janvier, le solde net d'exportation d'électricité s'élève à 1,4 térawattheure (TWh)", a détaillé mardi le gestionnaire du réseau de haute et très haute tension, RTE. Ce solde équivaut à la puissance consommée sur un an par 450.000 foyers. Selon RTE, la France a renoué avec les exportations nettes dès la première semaine des vacances de Noël, confirmant le desserrement des tensions sur le système électrique, particulièrement sous vigilance cet hiver. 

Des réacteurs nucléaires remis en service

Ce revirement permet d'effacer une année 2022 durant laquelle la France avait été importatrice nette, sauf en février et mai. Une première depuis 42 ans. Historiquement premier pays exportateur d'électricité en Europe, la France avait eu en effet recours l'an dernier à des importations massives depuis l'Espagne ou l'Allemagne pour compenser un manque de disponibilité inédit de son parc nucléaire et le retard pris dans le développement des énergies renouvelables, qui ont alimenté un risque accru de coupures de courant dans l'hiver.

Sous pression du gouvernement, EDF a remis en service depuis la fin de l'année 2022 de nombreux réacteurs qui avaient été arrêtés pour des maintenances programmées, mais prolongées, et des problèmes de corrosion découverts fin 2021 nécessitant de longues réparations. 

"Les ingénieurs, les ouvriers, les salariés d'EDF viennent de remettre aujourd'hui en état (sur le réseau) les 45 gigawatts qu'ils avaient promis pour la mi-janvier" (sur une capacité totale installée de 61,4 GW), s'est félicité mardi le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, devant les députés. Le parc nucléaire français affichait mardi une disponibilité de 73,5%, un niveau qui n'avait plus été atteint depuis février 2022, selon des chiffres d'EDF analysés par l'AFP.


TG avec AFP

Tout
TF1 Info